Le régime crétois

avatar

le 6 septembre 2011

Je me nourris bien


© Véronique Geoffroy et D.R.

À la mode crétoise, l’alimentation des plus savoureuse est naturellement anti-maladies. Ne nous privons pas des bonnes choses, à table !

On parle beaucoup de l’alimentation équilibrée des habitants d’Okinawa, mais plus proche de chez nous, les Crétois pètent la forme ayant culturellement un régime « méditerranéen »… Qui change du régime nordique !
alimentation
Bon, sous le soleil la vie est tout de suite plus belle et la nature généreuse toute l’année, alors y a plus qu’à…

En quoi le régime crétois est-il bon ?
Il ne s’agit pas d’un régime à proprement parler, donc pas de privation. Mais les ingrédients, tous locaux, sont réputés protéger le cœur, prévenir de certaines maladies chroniques dégénératives comme Alzheimer et cardio-vasculaires, éviter les cancers du sein et du colon, anti-ostéoporose, anti-diabète et anti-obésité, nous rappelle Emmanuelle Jumeaucourt dans « Les incroyables vertus du régime crétois – Soleil et santé toute l’année », publié aux Éditions Jouvence.

Kesako le régime crétois ?
Le régime crétois se caractérise par une alimentation riche et diversifiée, composées principalement de fruits et légumes frais et secs (miam les fruits séchés !), de légumineuses (comme les lentilles faciles à cuisiner), d’herbes aromatiques et d’épices plutôt que de sel, de bulbes (ail et oignon), de céréales, de poisson frais ou séché (sardine, maquereau, morue, anchois, saumon), et d’huile d’olive riche en un peu de vin.alimentation

On dîne « à la crétoise ? »
Et si de retour de vacances, on adaptait le mode d’alimentation de nos voisins les Crétois chez qui on mange rudement bien… Évidemment selon les régions les produits frais variant le menu est légèrement modifié, l’essentiel étant la qualité des produits : de saison, donc frais et bio de préférence, du jardin c’est encore mieux comme la fameuse salade de pourpier. Emmanuelle Jumeaucourt nous donne des idées de menus adaptés selon nos régions françaises. Je vais vous faire saliver avec sa recette de poivrons à la crétoise, pleine de soleil… et de santé.

Recette de la Terrine de poivrons
d’Emmanuelle Jumeaucourt

Ingrédients : 1 poivron rouge, 1 poivron jaune, 1 aubergine, 2 courgettes, 2 oignons, 1 boîte de sauce tomate concentrée, 200 ml de purée de tomates, 2 feuilles de gélatine, 75 g de raisins noirs, du mesclun, du persil, du basilic, du vinaigre et de l’huile d’olive.
Ustensile : un plat à cake.
Préparation : Je cuis d’abord les poivrons au four, les épluche et les coupe en larges tranches.
Je coupe mes courgettes en rondelles et l’aubergine en tranches dans la longueur et les fais revenir à la poêle avec un filet d’huile d’olive.
Dans une autre poêle, je fais revenir oignons hachés et raisins noirs dans une cuillère à soupe de sauce tomate concentrée avec une c. à s. de vinaigre, auxquels j’ajoute les 200 ml de purée de tomates que j’ai fait revenir avec la gélatine séparément.
Et maintenant, je dispose des couches successives de poivrons rouges, courgettes, sauce, re-poivrons, aubergine, re-sauce, etc, en finissant par les poivrons jaunes. Recouvrir le plat d’un papier cellophane et le mettre au frigo jusqu’au soir ou lendemain.
Au moment de servir, je coupe de larges tranches et les dispose sur les feuilles de mesclun et les parsème de basilic et persil ciselés, ou de tout autres herbes aromatiques.
Mon petit « plus » : je personnalise de quelques violettes du jardin, pour ajouter couleur et saveur.

Tout simple,
Les poivrons au four by moi-même

Tant que j’y suis, je vous livre ma recette toute simple de poivrons au four que je sers en entrée.poivrons
Ingrédients (6 pers.) : 6 poivrons de chaque couleur (4 rouges car les + moelleux, 1 jaune, 1 vert), du basilic ou de la menthe ou de la coriandre ou de la ciboulette, selon ce que je trouve, et de l’huile d’olive, éventuellement du poivre, pas de sel… Simple is beautiful !
Préparation : Je cuis les poivrons au four (le matin ou la veille au soir) comme ça dans leur peau en les retournant de temps à autres, jusqu’à ce qu’ils soient bien brunis, donc longtemps pour qu’ils soient bien confits et j’éteins le four, les laisse refroidir, la peau s’enlèvera toute seule ensuite (enfin avec mes petites mains, tout de même).
Je les coupe en tagliatelles et les dispose dans le plat en alternant les couleurs, les parsème d’herbes aromatiques et d’un trait d’huile d’olive, ajoute du poivre et mes violettes du jardin… C’est fin, ça se mange sans faim !

Suite et « faim »
Et bien entendu, régime crétois oblige, on continue de bien s’hydrater pour rester en forme d’autant que l’eau est réputée anti-obésité et de s’activer un minimum de 30 minutes par jour, pour conserver le bénéfice des vacances longtemps et vivre en bonne santé.
Dans le même registre « attitude régime sans en faire vraiment juste adopter une bonne alimentation », le régime californien, une évolution de la diète méditerranéenne qui table sur le contrôle des proportions. Et pour tout savoir des régimes existants, pouvoir comparer et choisir le sien, je recommande le « Pack Anti-Crise Régimes » qui les passe tous à la loupe chacun en une fiche.

« Les incroyables vertus du régime crétois », 8,90 €, Éditions Jouvence. En librairie. www.editions-jouvence.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

2 commentaires

  1. avatar bavoir
    Mardi 6 septembre 2011 à 7:43

    tout cela m’a mis en appétit de bon matin…pour le prix, il ne faut pas se priver de bonne recette, bonne pour la santé

  2. avatar Arnaud Gillet
    Jeudi 21 juin 2012 à 8:53

    Bonjour a tous,

    Je confirme totalement ce très bon article sur la cuisine crétoise.

    Je vous propose de suivre les recettes de ma belle mère, crétoise elle aussi, sur http://www.cuisine2crete.com

    Merci.

    Arnaud Gillet

    oleiculteur a Heraklion

Laissez un commentaire