Le régime nordique

avatar

le 9 février 2011

Je me nourris bien


© D.R.

Au « eat parade » de l’alimentation santé, le mode de nutrition des pays du Nord qui ont une espérance de vie supérieure à la moyenne… Au goût très européen.

En effet, c’est au Nord que l’on se sent le mieux. On y vit bien plus vieux qu’au Japon (enfin île d’Okinawa mise à part), l’homme islandais atteignant en moyenne 79,4 ans contre 78,6 ans au pays du Soleil Levant, et les femmes islandaises vivant quelque 82,9 ans contre 81 ans pour nous Françaises et 78 ans les Américaines (chiffre 2010).
Les habitant d’Islande, Danemark, Norvège, Suède, Finlande ont une bonne santé, sont plus minces et vivent bien plus longtemps que nous, leur secret ?

régime nordique

Simple et de bon goût

Les points forts du régime nordique
Une alimentation à teneur exceptionnelle en oméga 3 avec beaucoup de poissons gras et de fruits de mer, ainsi qu’en antioxydants avec des baies des montagnes (myrtille, airelles, mûres, cassis) et des légumes plus riches en antioxydants que ceux du Sud (chou, betterave), en fibres avec du pain noir aux graines entières (avoine, orge, seigle) et des céréales complètes, en bons acides gras avec des huiles végétales (colza), en vitamine D et notamment avec de l’huile de poisson (une cuillère au petit-déjeuner) et du foie de poisson (morue en boite au déjeuner ou en toast à l’apéro), en protéines d’origine marine et en minéraux alcalisants via les légumes racines (carottes, panais).
De même, la viande consommée de gibier, donc sauvage, est moins grasse que la viande d’élevage… Enfin, les Nordiques mènent une vie plus proche de la nature et se dépensent davantage physiquement !

À nous le régime nordique
Gourmand, sain et de proximité (pas besoin d’aller dans le nord pour s’y mettre), le régime nordique propose le respect de soi, de son corps, le bien-être tout simplement. Anne Dufour et Carole Garnier nous le livrent sur un plateau, à étudier de près et à adopter dès cette année : « Le régime nordique », préfacé par le Dr Bernard Schmitt, médecin nutritionniste et directeur du CERNh (Centre d’Enseignement et de Recherche en nutrition humaine).

D’une grande simplicité et peu coûteux
Le régime nordique nécessite juste quelques ingrédients dans chaque plat et sans préparation interminable, autant dire un soulagement pour la maîtresse de maison (c’est-à-dire moi !) :
1. Une viande ou un poisson : carpaccio de saumon, rollmops, crevette ou magret de canard.
2. Un légume : chou, betterave, pomme de terre cuites à l’eau ou carotte.
3. Un féculent : pain noir, avoine, orge, seigle.
4. Un dessert : pomme, myrtille, yaourt rhubarbe.
5. Mais encore respirer et bouger : marche, natation, vélo, ski au moins 30 minutes par jour pour se sentir bien toujours.

Les 10 aliments du régime nordique à retenir
Ils sont faciles à trouver en rayon, tout bon pour notre santé !
Pour l’humeur et le cœur : le saumon. Lire ma recette de saumon gravlax.
Pour se protéger du cancer : les choux, trop chou comme légume d’hiver !
Pour le cerveau et vivre longtemps : les myrtilles et le cassis, plus antioxydants y a pas !
Pour des muscles forts, des « biscotos » : le cabillaud médaille d’or des protéines marines.
Pour garder la santé, ne pas tomber malade : vive l’huile de poisson que consommaient nos aïeux d’ailleurs : une cuillère de foie de morue au petit-déjeuner, miam ! Si, si, courage !
Pour un bon transit intestinal et donc le ventre plat et une belle peau aussi : du pain noir (voir la recette de Volkornbrot ci-dessous).
Pour chasser la fatigue : de la viande et bio de préférence, du bœuf ou de l’agneau, des protéines championnes en quantité de fer.
Pour de l’énergie prolongée : idéale la pomme de terre que tout le monde aime, mais cuite à l’eau, pleine d’énergie et de vitamine C.
Pour éviter les fringales : l’avoine aide à maîtriser le taux de sucre sanguin (glycémie), diététique et bonne pour le cœur (parfait en crumbble).
Et pour une jolie peau : y a pas mieux que la carotte et en couleurs pour mettre encore plus de tonus dans l’assiette.

recettes

Plus besoin de surveiller la balance

La recette de
Volkornbrot aux myrtilles

Dense, coupe-faim, bourré de nutriments protecteurs, le pain noir est l’un des aliments clés des pays nordiques, mais pas facile d’en trouver chez nous, alors je le fais moi-même. Une recette trouvée dans le livre « Le régime nordique »… Miam !
Ingrédients : 500 g de farine de seigle complète, 1 sachet de levure de boulanger déshydratée, 1 c. à s. de mélasse (en magasin bio), 6 c. à s. de graines de tournesol, 3 c. à s. de myrtilles séchées, 1 noisette de beurre, 1 c. à c. de sel.
Préparation : Je dilue la levure et la mélasse dans 35 cl d’eau tiède, laisse reposer 1à minutes. Puis j’ajoute la farine, les graines de tournesol et le sel, et je pétrie jusqu’à ce que la pâte devienne homogène et se décolle des bords du récipient. Je recouvre alors d’un torchon humide et laisse gonfler la pâte bien 2 h, elle va ainsi doubler de volume.
Je pétrie ma pâte de nouveau en y ajoutant les myrtilles puis la moule dans un moule à cake beurré, laisse lever 30 minutes, pendant ce temps je préchauffe mon four Therm. 7 (210°C) et ensuite fais cuire 40 minutes.

C’est délicieux en tartine au goûter avec un bon beurre de baratte tout simplement, maintenant avec le fromage c’est di… vin. Bon appétit « à la nordique » !

« Le régime nordique », 16,90 €, Leduc.s Éditions. En librairie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire