Ma confiture de fraise

avatar

le 12 avril 2013

Je me nourris bien


© Véronique Geoffroy

Je fais ma confiture, amusant et plus sain…

Cette année je n’ai pas raté la saison des fraises. J’ai acheté ce week-end 5 cagettes de fraises soit environ 10 kilos pour faire le plein de confitures dont raffolent les enfants et Jules…
La fraise est le premier fruit français de l’année, aussi gourmand que diététique, je ne m’en prive pas.
confiture fraise
Au chaud dans ma cuisine, avec de la bonne musique en fond, je me suis lancée dans la préparation, surtout dans l’épluchage des fraises et la préparation des bocaux stockés à la cave. Ça m’a pris l’après-midi, en chantant.
Attention ! Enfiler des gants, car l’épluchage des fraises bousille les mains. Fichue ma manucure  et mes mains sont toutes rugueuses, vite ma crème miracle…

Ma recette de confiture de fraise
Ingrédients : Pour un kilo de fraises, je compte 500g de Confisuc (et non 1kg comme la recette traditionnelle), 1 sachet de gélatine (Agar-Agar Bjorg), un jus de clémentine/orange ou de citron vert, et 4 pots de 250 g.

Préparation : Après avoir équeuté les fraises, puis pesé par tas dans un sac plastique alimentaire, et additionné le tout pour mettre le poids de Confisuc adéquat, j’ai partagé les 7,5 kilos de fraises coupées en quartiers dans deux bassines à confiture, ajouté un sachet d’Agar-Agar par kilo pesé, le jus de fruit pressé, et fait cuire tour à tour jusqu’à
confiture fraise
ébullition que j’ai maintenu une dizaine de minutes, en touillant de temps à autres.
Pendant que ça cuisait, j’ai ébouillanté les pots dans l’évier puis disposé sur un plateau, prêts à remplir.
La cuisson terminée de la première bassine, j’enchaîne avec la deuxième fournée, et tandis qu’elle commence à mijoter… Je remplis tous les pots à la louche, à ras bord.
Une fois terminé le remplissage, je les ferme (attention c’est brûlant !). Pour ce faire, j’utilise des gants en caoutchouc pour bien serrer sans me brûler, et les retourne aussitôt sur un plateau que je met dans un coin jusqu’à complet refroidissement.
Le lendemain, je les remets sur pied et les stocker à la cave ou au placard en attendant d’être consommés.
Tout pot ouvert se conserve ensuite au frigo, si tant est que les gourmands en laisse pour le lendemain !

Lire également La recette de confiture d’abricot, à chaque saison ses plaisirs gourmands…

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire