Manger trop de viande

On entend souvent dire que manger trop de viande est mauvais pour la santé. Qu’en pensez-vous docteur ?

Quelle place doit prendre la viande dans mon alimentation aujourd’hui ? Est-elle source de problèmes de santé ? Faut-il modérer ma consommation ? Autant de questions qui me tarabusquent. Voyons ce qu’en pense la gente médicale…

Est-ce si dangereux que ça de manger trop de viande ?
Le Dr Frédéric Saldmann, médecin nutritionniste et cardiologue praticien attaché à l’hôpital européen Georges Pompidou, s’explique :
C’est une idée reçue, qui ne concerne pas la France. Il est indéniable que les études américaines ont montré que la viande consommée en
viande

excès était mauvaise pour la santé. Mais il faut savoir qu’aux États-Unis, les portions servies peuvent aller jusqu’à 800 g par personne, ce qui représente chez nous un repas pour une famille de 4 personnes ! LIRE Le chiffre sur La consommation de viande en France

> Mise en garde : Les Académies de Médecine et d’Agriculture de France viennent de rappeler (le 15 novembre 2011) que la consommation de viande bovine reste même inférieure aux limites de consommation préconisées pour la prévention de certaines pathologies chroniques et aux apports nutritionnels conseillés pour les personnes les plus à risques, et notamment les séniors et les femmes en âge de procréer… Le rapport va même jusqu’à mettre en garde contre le risque de carences qu’ils encourent en proscrivant la viande de bœuf de leur régime alimentaire.
Ainsi précise le Dr Saldmann, on fait beaucoup moins d’accidents cardio-vasculaires qu’aux E.U. De même l’excès de viande peut provoquer des cancers du côlon ou de l’artériosclérose, mais cela va souvent avec un mode de vie sédentaire, et un déséquilibre général de l’alimentation, la viande seule n’est pas en cause. Rappelons surtout que tout aliment quel qu’il soit consommé en excès est dangereux.

Qu’apporte la viande ?
La viande est riche en protéines, apportant en moyenne de 17 à 23 g pour 100 g, or les protéines de la viande ont l’avantage d’être de très bonne qualité puisqu’elles contiennent tous les acides aminés indispensables en proportions équilibrées et sont bien assimilées par l’organisme.
Les viandes sont également nécessaires pour leur richesse en vitamines B12, qui contribuent à la constitution des globules rouges, ainsi que leur apport en fer, zinc et sélénium. LIRE La viande une mine de nutriments

Maintenant, un petit régime végétarien de temps à autres fait le plus grand bien. LIRE Je cuisine végétarien (500 bonnes recettes)…

Alors quelle est la quantité de viande idéale ?
Le PNNS (Programme National Nutrition Santé) rappelle que « bien manger » se traduit par une alimentation variée et équilibrée, c’est à dire manger de tout et en quantités adaptées. En terme de consommation de viande, il préconise 100 g par portion, portion qui doit être inférieure à l’accompagnement à savoir les légumes.

viande

ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION DE VIANDE EN FRANCE © CIV

De même, il faut varier les viandes en privilégiant les morceaux les moins gras. Enfin, il faut alterner la consommation de viande avec la consommation de poissons et d’œufs, également source de bonnes protéines.
LIRE Essentiel le poisson ainsi que Excellent l’œuf pour tous

BON PLAN forme : On se fait un trip !
Peu coûteux, avec un prix moyen de 8,50 € le kilo, les produits tripiers ont tout bon côté nutrition et sont peu caloriques. LIRE Les produits tripiers
Ah et puis, il est vrai que l’on est chacun, plus ou moins branché viande ou poisson, légumes ou laitages, sucré ou salé… Comment ce fait-ce ? LIRE Mon alimentation selon mon signe
Et puis la semaine prochaine le Dr Nadia Volf s’exprime, entre autres, sur le sujet nutrition et donc viande, à travers son livre « Chacun sa nature »

Pour en savoir plus sur les viandes : Quels morceaux choisir, quelle viande est plus riche en fer, connaître l’apport en nutriments de chaque viande, les meilleurs modes de cuisson et trouver des idées de recettes… Consulter le site : www.lessentieldesviandes-pro.org, ainsi que le site du CIV : www.civ-viande.org
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar alain
    Jeudi 22 novembre 2012 à 12:00

    Hypocrate, le père de la médecine était végétarien et enseignait le végétarisme. Ceci est à rappeler à tous les médecins qui recommandent aux gens l’alimentation omnivore.
    Je suis végétalien, n’ai pas mangé de viande depuis trente années. De plus,il a 450 millions de végétariens en Inde et leur Président ainsi que leur Premier Ministre sont végétaliens et docteurs tous les deux.
    LE BONOBO qui est l’animal le plus proche de l’homme est végétalien. L’ours qui est omnivore à un intestin de 5 ou 6 m alors que celui de l’homme fait 8 m. La viande entraine une surcharge ferrique car elle est trop riche en fer assimilable et elle apporte tous les jours de la graisse animale saturée ainsi que des hormones bovines et des résidus d’antibiotiques(les restes de vaccins dans l’alimentation), non merci ! L’apport excessif en fer est reconnu comme favorisant le cancer.

Laissez un commentaire