Ma diététique des fêtes

avatar

le 12 décembre 2012

Je me nourris bien


© D.R.

Comment ne pas faire exploser le compteur de la balance en me laissant aller pendant les Fêtes ?

Bientôt les Fêtes, foie gras, chapon, saumon, bûche… J’adore ! Juste que ma petite robe noire, elle, déteste ça ! Entre nous, pas de souci c’est juste une question de dosage et de savoir-bien-vivre.

diététicienne

Katia Tardieu, diététicienne

Le Centre d’Information de la Diététique nous livre les conseils gourmands avisés de Katia Tardieu, diététicienne libérale et formatrice en nutrition et hygiène alimentaire à Paris, pour ripailler sans scrupules et sans kilos de trop après les fêtes.

Idées reçues
et vraies bonnes idées

L’hiver je mange plus pour lutter contre le froid. Et pourquoi donc ? Le métro, la voiture, les bureaux sont surchauffés, pas besoin de se « boudiner » pour avoir chaud, d’autant qu’au besoin pulls et doudounes font meilleure affaire !
Je saute un repas pour perdre du poids. Sauter un repas n’a jamais fait maigrir et peut avoir des effets néfastes, au-delà des carences engendrées pour l’organisme, on risque la fringale avant le prochain repas et donc de grignoter n’importe quoi.
Je mange juste une soupe et un yaourt avant de me coucher. C’est pareil ! Un apport calorique de moins de 200 kcal contenant peu de protéines et de glucides et c’est la faim assurée au réveil.
Je me prive des bons mets de fêtes pour ne pas grossir. Ça c’est bête, en cette période la convivialité est de mise ! Ce n’est pas un ou deux bons repas riches qui vont peser sur la balance. C’est leur répétition qui pose problème.

Les conseils de Katia :
• Mastiquez, savourez et réduisez les portions, mais surtout faites vous plaisir, prenez de tout ce que vous aimez. LIRE également Bon plan la mastication par le Dr Claude Chauchard, chrono-géno-nutritionniste.
• Si vous êtes trop gourmande, prenez un en-cas hyperprotéiné hypocalorique « collation » quelques heures avant de passer à table, ainsi vous ne vous jetterez pas sur l’apéritif comme la misère sur le monde, passerez élégamment l’entrée (en aidant la maîtresse de maison, ah c’est vous, ben justement là ni vu ni connu) et ne vous resservez pas du plat principal.

diététique

En-cas diététique

• Maintenant s’il y a le choix des plats, préférez les fruits de mer. Idéales les huîtres et les gambas, riches en protéines et en iode, sans lipides. Cela dit évitez la mayo, le beurre et le pain ! Sain de chez saint, le saumon de Norvège, riche en Oméga-3.
Rayon viande, régalez vous d’un bon chapon rôti tout simplement ou d’une part de dinde à la chair maigre, accompagnée de haricots verts et d’une cuillère de purée de marron en guise de féculent (ça change et ça cale bien).
Quant à la bûche, faite en sorte de l’apporter, pour la choisir glacée moins calorique que les bûches pâtissières. Allez festivons sans limites…

> BON PLAN Minceur : Haro sur les aliments diététiques minceur, dont la composition est réglementée, permettent d’entamer une démarche de perte de poids en allégeant les repas en tout équilibre. Leur teneur en protéines, vitamines et minéraux satisfait l’organisme en toute sécurité.
Pratique, ils sont disponibles partout, en pharmacie, parapharmacie, grandes surfaces, VPC, faciles à transporter (un sachet dans le sac à main toujours disponible).
LIRE l’article Bon ou mauvais les substituts de repas ?

> BONUS : Profitez des belles journées d’hiver pour aller marcher d’un bon train et digérer plus rapidement le repas de Noël.

LIRE également l’article À la table du Réveillon sur les aliments que le m’autorise : caviar, huîtres, saumon fumé, dinde aux marrons, bûche, champagne…

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire