Exotique, l’huître !

avatar

le 14 décembre 2009

Je me nourris bien


© Françoise Nicol/Virginie Michelin

Uniques, historiques, les Marennes Oléron se dégustent avec une pointe d’exotisme.

L’huître existe depuis 100 millions d’années et selon les pré-historiens l’homme en consommerait depuis 3 millions d’années. La renommée des huîtres du bassin de Marennes Oléron fut réellement établie au 17e siècle lorsque le roi Louis XIV apprécia les «Marennes vertes», avec le royal parrainage elles arrivèrent de plain-pied sur les grandes tables. Succès bien mérité à ce coquillage qui nécessite 4 années pour devenir une star et qui a su conquérir ses lettres de noblesse actuelles en acquérant le label IGP (indication géographique protégée) garantissant un niveau de contrôle à tous les stades de sa production, ainsi que le Label Rouge, gage de qualité, seule huître française a en bénéficier.
L’aliment le plus complet
L’huître est par excellence l’aliment complet, léger, d’un faible apport calorique, soit environ 66 Kcal pour 100 g, c’est-à-dire autant que les petits pois. Sa teneur en graisses est extrêmement modique (1,5%) et contiennent un tiers d’oméga-3. Par ailleurs, la chair de l’huître renferme presque tous les éléments minéraux essentiels : magnésium, sodium, potassium, elle est particulièrement riche en fer et possède une forte teneur en calcium. Elle contient plus de vitamines que le poisson, et notamment de la vitamine C, et le cholestérol s’y trouve en faible quantité (moins que dans du blanc de dinde). Côté protéines (de bonne qualité), une dizaine d’huîtres équivaut à un steak de 100 g, ces protéines ayant une haute valeur biologique, leur cœfficient d’assimilation digestive atteignant 90 à 97 %.
Recette d’huître au gingembre et lait de coco
Ingrédients (2 pers.) : 3 kiwis, 50 g de gingembre frais râpé, 1 brique de crème de coco non sucrée, 10 à 12 huîtres Marennes Oléron (calibre n°4 pour l’apéritif ou calibre n°3 en plat).
Préparation : J’épluche puis taille le kiwi en petits dés. Je râpe le gingembre dans la crème de coco et fais chauffer à feu très doux, et je laisse infuser au réfrigérateur une demi heure recouvert d’un film transparent.
Pendant ce temps, je prends les huîtres et en décroche le petit muscle en les laissant en coquille.
Au moment de servir, je vide l’eau de l’huître, j’ajoute les dés de kiwis et verse une cuillère à café d’infusion coco et gingembre par huître.
Plus d’information sur les huîtres Marennes Oléron ?
Lire également L’huître, aphrodisiaque ? ainsi que ma Recette d’huître (une recette d’hommes !) et aussi les vertus de l’huître à la table du réveillon, un excellent aliment anti-blues

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire