La psychose des légumes

avatar

le 23 juin 2011

Je me nourris bien


© Puget Amarante, Fred H, D.R.

Houlà, faut pas arrêter de manger des fruits et légumes parce qu’une bactérie a fait des ravages chez les voisins ! 5 « bonnes » alternatives…

Ce n’est pas parce que la bactérie Eceh a tué quelques mangeurs de légumes chez nos voisins allemands qu’il faut arrêter d’en manger, se priver du plaisir d’une salade fraîche par ces grosses chaleurs ! Y a pas meilleur régime que de se gaver de fruits et légumes !

petits pois

Les petits pois du jardin !

Ma nièce qui réside justement en Allemagne se plaint d’être constipée, normal les fibres des fruits et légumes aident entre autres à éliminer ! Et mes parents en France eux ne mangent plus aucun légume cru, pourtant un régal en été. Stop ! L’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que « la bactérie tueuse » a été vue dans des cas sporadiques mais très rares.
Personnellement, je n’ai rien changé à ma consommation de fruits et légumes et je suis toujours là à vous écrire les amis lecteurs ! Maintenant, si c’est vraiment le gros stress pour vous, je respecte, mais vous rappelle qu’il y a toujours les fruits et légumes de nos jardins de campagne, et au pire les conserves et les produits surgelés, deux modes de conservation excellents, aux vertus reconnues tant pour la santé qu’en matière de sécurité alimentaire.

5 « BONNES » ALTERNATIVES
1. Les légumes du jardin. Au goût inimitable, les légumes de mon jardin ! Au moins, ma propre récolte n’est pas infestée par la bactérie tueuse. Tenez regardez mes petits pois, ils sont pas beaux et ils ont un goût !!! Je les croque frais, les écosse à l’ombre de la tonnelle et les fais cuire al dente tant ils sont bons de chez bon de chez moi ! D’accord, faut pas être nombreux, c’est mon « caviar vert ». Alors, j’apprécie aussi…

légumes du jardin

Ma récolte de petits pois perso et ma cueillette de tomates, chapeau !

La bonne idée, c’est d’aller les cueillir en famille dans un verger ou potager Chapeau de Paille. 27 cueillettes éco-responsables, dont 10 en Ile-de-France nous attendent en périphérie des grandes villes, les enfants adorent et découvrent pour certains que oui un haricot vert ça pousse en terre tout comme les tomates, et non sur un étal de supermarché ! Que des tomates il en existe quantité de variétés (cerise, ronde, allongée, ancienne), que les fraises ont meilleur goût cueillies par soi-même, et moi je découvre des espèces de légumes oubliés aux saveurs inattendues comme le pâtisson, appelé aussi artichaut d’Espagne en raison de son goût rappelant l’artichaut traditionnel, est une courge blanche ou orangée, circulaire et aplatie avec un bord légèrement festonné. Sa chair, d’un blanc laiteux sous une peau vert pâle, est ferme et douce. Cuit à la vapeur servit avec un filet d’huile d’olive ou revenu à la poêle avec quelques herbes de Provence et oignons, il accompagne les grillades au barbecue. Liste des adresses de Cueillettes : www.chapeaudepaille.fr

2. Les conserves, toujours prêtes. Récoltés à maturité, les fruits et légumes, mis en boîte à peine 2 h plus tard, conservent 70 % de leurs vitamines. Alors que vendus à l’étal, ils végètent souvent de 3 à 5 jours au frigo, perdant toute leur valeur vitaminique. Les conserves de fruits et légumes fournissent environ 25 à 60 % de vitamine C et contiennent entre 20 à 50 % de vitamine B1. De plus, les vitamines A, D, E et K sont peu sensibles aux traitements thermiques sophistiqués. Sans compter que les conserves sont on ne peut plus écolo !

3. Les granitées de fruits. Ça change des compotes que je laisse aux enfants. Agréable et très frais, le dessert « Granitée » servi par Andros dans un petit pot style compote mais ça n’en est pas, au moins je sens bien le fruit, rien que le fruit, juste épluché et réduit en granité c’est-à-dire grossièrement haché, sans autres arômes, ni sucres ajoutés ou édulcorants, sans conservateurs mais qui se conservent au frigo, Un dessert malin au plus proche du fruit, prêt à sustenter les petites faims (1,64 € les 4 pots de 100g, en rayon frais en GMS).
Et puisque j’évoque les compotes, en voici une toute nouvelle à la texture hyper moulinée plus proche de la crème dessert et donc plus appréciée des gamins, le dessert fruitier «Banana» de Andros, à base de banane of course, mélangée à de la fraise ou de l’abricot, également sans arômes ajoutés, ni colorants, ni conservateurs (1,75 € les 4 pots ne 98 g, en rayon sec, en GMS).

4. Les surgelés, toujours frais. De même, même sans crise de la bactérie tueuse, en maman very busy on ne saurait se passer de produits surgelés, toujours prêts à cuisiner, régaler petits et grands. Si je n’aime pas les goûts des plats préparés, je raffole des sachets de fruits et légumes épluchés (youpi pas d’épluchage), y a plus qu’à les cuisiner. Cueillis à maturité et congelés très rapidement, ils conservent toutes leurs qualités gustatives et nutritionnelles. J’ai ainsi toujours une salade de fruits exotiques au congélo.

légumes

Nouveau, le concept du légume en ingrédient culinaire

5. Nouveau, le concept du légume en ingrédient culinaire
Bienvenue aux tous nouveaux bols individuels de « 100 % légumes cuits vapeur Lunor » lancés début juin : carotte maraîchère, petite betterave, du Sweet maïs, une qualité bien croquante, et bien entendu l’incontournable pomme de terre, une grenaille Victoria à la chère ferme coupée en quartiers, il faut l’avouer 40 % meilleur en goût comme sur le plan vitaminique qu’en conserve (que j’apprécie aussi). Je les consomme tels quels, froid ou chaud ou les intègre à une recette. Pratique, le bol est micro-ondable, sans bisphénol, se conserve deux mois à température ambiante, se glissant dans le sac à main ou à dos.
> Des produits du terroir. Petit précision et pas des moindres par les temps de psychose qui courent, la marque Lunor, ne relève pas de la grande industrie, il s’agit d’une coopérative agricole de Seine-Maritime existant depuis plus de 50 ans, dirigée par 80 producteurs locaux, qui cultivent, récoltent, cuisent, stérilisent et conditionnent sur place, donc côté traçabilité, sécurité itou, pas de danger !
> Bon plan de chez bon plan. Cet été, époque de nomadisme, pour 2 bols achetés, j’en reçois un troisième gratuit pendant tout le mois de juillet. D’ici la rentrée, sortiront également un bol de lentilles ainsi qu’un bol de pommes fruits. En vente chez Auchan, Carrefour City, Casino, Intermarché, Leclerc, Monoprix.
> La recette de Guillaume Delage
Chef du restaurant Jadis, élu meilleur bistrot parisien, me propose de réaliser une Salade rose avec 3 des 4 bols Lunor 100 % légumes.

légumes

Salade Rose de betterave, maïs et pomme de terre par le chef Guillaume Delage

Ingrédients (4 pers.) : 1 bol de betterave, 1 de maïs, 1 de pommes de terre, 200 gr de haddock, 1 citron, 2 mini sucrine (salade), 3 c. à soupe de crème liquide, 1 c. à soupe de vinaigre de cidre, 1 c. à café de raifort râpé, sel et huile d’olive.
Préparation : Je coupe le haddock en cubes, le mélange avec les 3 bols 100% et j’ajoute la crème, le vinaigre, le raifort. Je râpe ensuite un zeste de citron et sale. Puis je laisse macérer la salade pendant une petite heure et finis la présentation avec des feuilles de sucrine juste arrosées d’huile d’olive.
Je n’aime pas le haddock, je le remplace par une du saumon fumé, du hareng, ou du poulet cuit, du jambon blanc, le reste de rôti…

Surtout je mange des fruits et légumes, c’est bon pour ma santé !

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire