Le safran, antidépresseur

avatar

le 24 novembre 2008

Je passe au vert


© Biorespect

L’« or rouge », trésor des Templiers. Ma fleur de santé.

Avec son air exotique, le safran jadis rapporté d’Orient par les Croisés est certainement l’épice la plus chère au monde. Et pour cause, la poudre de safran est obtenue en récoltant et en séchant les étamines du Crocus sativus cueillis à la main. Il faut environ 200 000 stigmates pour obtenir un kilo du précieux ingrédient et 5 kilos d’étamines fraîches pour obtenir 1 kilo de safran séché.

Le safran français
Quelque 450 000 crocus sativus mauves originaires du Cachemire sont cultivés dans le Gâtinais depuis une vingtaine d’années, sur l’initiative de l’association des Safraniers du Gâtinais. Ainsi, 2 à 3 kilos sont récoltés annuellement, sachant qu’un seul pistil suffit à parfumer un plat pour une personne. De passage à Boynes dans le Loiret, faire une halte à la Maison du Safran pour mieux apprécier l’histoire  du roi des épices.
Si cette fleur est courue pour ses vertus gustatives et culinaires, elle est également précieuse par ses qualités thérapeutiques en médecine naturelle.

Bien-être émotionnel
Voici ce qu’en vers, les futurs médecins de l’école de Salerne, la plus illustre faculté de médecine du Moyen-Âge, apprenait sur le safran.

« Utilisez le safran le plus souvent possible :
Le safran réconforte, il excite la joie,
Raffermit tout viscère, et répare le foie. »

En effet, cette épice a longtemps été réputée pour remédier à de nombreuses affections, et notamment pour ses vertus régulatrices de l’humeur et des émotions. Le safran est l’un des végétaux les plus riches en riboflavine, c’est-à-dire en vitamine B, vitamine hydrosoluble nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux. Il renferme de l’huile essentielle, le safranal aux vertus stimulantes et indispensables au bien-être émotionnel. De plus le Crocus sativus contient de 5 à 25 % de pigments « crocétines » qui sont des caroténoïdes jouant un rôle protecteur contre les radicaux libres.

Comment le consommer ?
La médecine traditionnelle persane traitait couramment les dépressions avec le safran. Les laboratoires Arkopharma s’en sont inspirés pour aider à retrouver l’équilibre émotionnel et favoriser la relaxation, et l’ont associé au potassium, minéral de plus en plus absent de notre alimentation. Un déficit en potassium entraînant une humeur triste, instable, une sensation de mal-être. Une gélule trois fois par jour remet l’humeur au beau fixe (15,90 € les 45 Arkogélules Crocus, en pharmacie).

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

2 commentaires

  1. avatar belkamel
    Mardi 22 avril 2014 à 13:16

    bonjour,
    il y’a une erreur. il ne s’agit pas de la récolte des étamines mais plutôt des pistils qui donnent les stigmates, qui sont au final le safran ! désolé. il y’a confusion d’ordre botanique entre étamines et pistil !
    belkamel

  2. avatar Véronique Geoffroy
    Mardi 29 avril 2014 à 20:32

    merci pour la précision

Laissez un commentaire