Le calendrier de l’Avent en Alsace

avatar

le 24 novembre 2008

Je chéris mes enfants


© CRT-B-Naegelen

Origine et tradition. La magie de Noël, éternelle.

Lorsque nous étions enfants, mes frères et moi attendions avec impatience « le » calendrier de l’Avent que nous offrait chaque mois de novembre notre grand-mère. Chacun notre tour, nous ouvrions une fenêtre qui renfermait une scène de l’Évangile et nous transportait de joie, et c’est au plus sage des trois que revenait le droit d’ouvrir la case du 24 décembre.
Cette tradition germanique est apparue pour faire patienter les enfants jusqu’à Noël. À l’origine, on remettait une image pieuse chaque matin aux enfants, comportant une phrase de l’Évangile ou une incitation à faire une bonne action. Plus tard, biscuits et chocolats remplacèrent les images. Aujourd’hui, on y trouve même des petits jeux et jouets.
En Alsace, la tradition perdure
Région riche en traditions, l’Alsace est en fête durant tout le mois de décembre. Magique, la couronne de l’Avent, le calendrier de l’Avent, Saint-Nicolas, Père Noël et Père Fouettard, les marchés de Noël, leurs gourmandises, leurs décorations et illuminations festives, le sapin et la crèche dans chaque village, les contes et légendes d’Alsace avec leurs gnomes et lutins…
Fidèle à la tradition rhénane, le calendrier de l’Avent s’anime grandeur nature du 22 novembre au 30 décembre à Mulhouse. Chaque jour, un baladin emporte les visiteurs dans un parcours magique pour écouter un concert, un conte de Noël, un spectacle de danse ou de théâtre…
Du 1er au 24 décembre à Turckheim, un volet du calendrier est ouvert chaque soir à 17h. Un cérémonial avec enfants et allumeurs de réverbères dévoile une fenêtre illuminée rappelant un personnage ou un événement de l’Avent. Il en va de même à  Andlau où chaque jour à 16h30, une nouvelle fenêtre de lumière s’ouvre dans le village autour d’un conte ou d’une histoire…

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire