Anti-dos rond, l’aviron

avatar

le 6 octobre 2008

Je m’active


© D.R.

À pratiquer en intérieur tout l’hiver. Éco-tendance.

Ce sport d’endurance demande une bonne synchronisation des quatre membres. Complet, il me fait travailler le haut du corps en étirements, ainsi qu’en contraction musculaire notamment des abdominaux (en rentrant le ventre), des dorsaux (en me tenant droite et en ramant), des épaules et des bras (en ramant fermement). Comme on n’habite pas tous près un plan d’eau, l’idéal est l’aviron version machine.
Respectueux de la nature, en bois brut provenant de forêt correctement gérée et fonctionnant sans électricité, l’énergie provenant de l’utilisateur, le WaterRower gagne en élégance. Douce, sa résistance autorégulatrice s’auto ajuste à ma force (quelque soit mon âge). Elle est fournie par l’eau, dont le son calme et naturel « berce » mes entraînements. Mine de rien, je fais travailler tous mes groupes musculaires, et notamment mes bras, mes jambes et tout le buste, sans forcer sur mes articulations ni ma colonne vertébrale. Je renforce mon dos grâce à un mouvement droit améliorant ainsi ma posture.
Assez coûteux (1499 €), cet appareil en noyer, cerisier, frêne ou acier brossé selon les goûts et la déco de chacun, peut s’aborder par la location à raison de 9,95 € par semaine sur trois mois… Le temps de me remettre en forme complètement, ensuite à moi de voir si je continue ou pas, si je le garde moyennant une option d’achat. Cool, j’m’y mets !

Voir le site : www.waterrower.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire