J’ai testé le Reiki

avatar

le 19 octobre 2012

Je prends soin de moi


© D.R.

Fatigué, stressé, malmené par les tracas de la vie quotidienne, besoin de recharger les batteries… Et si on se mettait on Reiki, une pratique de bien-être durable !

Le Reiki traditionnel est une pratique non médicale non conventionnelle à visée thérapeutique. C’est une discipline d’évolution personnelle, un
zen
chemin vers le bien-être naturel au quotidien, bref une façon très douce de se sentir bien, qui nous vient du Japon, créée en 1922 par Mikao Usui. « Reiki » signifie « énergie ou force de l’esprit ».

Kesako le Reiki ?
Une séance de Reiki dure à peu près une heure, incluant un entretien préalable où le consultant énonce la raison de sa venue. C’est assez incroyable comme technique car le consultant (moi en l’occurrence) ne fait absolument rien, si ce n’est s’allonger tout habillé, fermer les yeux et se laisser porter (je me suis quasi endormie) et tout peut arriver… C’est le praticien de Reiki qui agit par la méditation, associée à un très léger toucher sur des points spécifiques du corps.
En clair, je me retrouve plongée dans un état de relaxation méditative et reçois cette méditation par résonance directe dans les profondeurs de ma personne, pleine de ressources et de potentiels (faut juste aller les chercher), ce qui permet de dénouer les blocages émotionnels, de chasser le stress, de ré-harmoniser, refocaliser les énergies.

« Le Reiki est une magnifique pratique du bonheur. » Christian Mortier

Au final, les choses autour de moi n’ont pas changé, c’est mon attitude face à elles qui a évolué. Je deviens acteur et non plus victime de la vie.

Pour qui ?
Pour les personnes en détresse psychologique à la suite d’un seuil, d’une rupture sentimentale, du chômage, les mères au foyer exténuées, les grands stressés du travail, et notamment les pompiers et médecins soumis à des stress professionnels importants, … Le Reiki est également pratiqué en service cancérologie dans les hôpitaux de Garche, Lariboisière et St Louis pour améliorer le confort physique et psychique des malades. Le Reiki leur apporte un meilleur moral permettant de mobiliser leur force contre la maladie et de mieux supporter les effets de la chimiothérapie. Le Reiki peut également aider à sortir des nœuds en psychothérapie.

Où et avec qui ?
Attention, comme dans beaucoup de pratiques de bien-être et à fortiori à visée thérapeutique, il y a de tout et notamment des charlatans. Gare à ceux qui s’auto-proclament praticien en Reiki en trois week-ends de stage et vous font verser dans l’ésothérisme…
Pour pratiquer le Reiki en méthode d’épanouissement personnel vécu comme une hygiène de vie (au même titre que le yoga, lui plus actif), il faut une année de formation, et deux de plus pour être apte à accompagner les personnes en détresse psychologique.
reiki
Se fier uniquement à un/e praticien de Reiki formé dans un institut affilié à la Fédération Française de Reiki Traditionnel (F.F.R.T.), seul organisme de formation professionnelle en Reiki qualifié ISQ-OPQF (organisme certificateur indépendant reconnu par l’État). Personnellement, j’ai rencontré Estelle Ivanez, praticienne en Reiki, formatrice et secrétaire générale de l’Institut de Reiki à Paris 14e.

Combien de séances ?
Comme il s’agit d’une pratique d’hygiène de vie et de prévention, au départ on se fixe un objectif à atteindre : pour un besoin de lâcher prise, 1 à 2 séances suffiront ; pour résoudre un plus grave problème personnel, on met en place un travail longue durée en pratiquant 1 à 2 fois par mois au moins pour rapidement lâcher-prise puis aborder 5 à 6 séances de fond et en rajouter si toutes les résistances intérieures n’ont pas encore cédé. « mais ça finit toujours pas lâcher » m’assure Estelle. « C’est une magnifique pratique. Généreuse ! »
> Compter de 60 à 80 € la séance à Paris et en Ile-de-France, et entre 50 € et 60 € en province.

> À lire pour en savoir plus : « « Le Reiki, cette magnifique pratique du bonheur. De son authenticité aux déviations actuelles. » par Christian Mortier, président de la F.F.R.T. et directeur des enseignants en Reiki à l’Institut de Reiki.

À mon humble avis, quelques séances de Reiki de temps à autres dans les moments émotionnels très fort, associées à la prise de Fleurs de Bach pour réguler les émotions et le stress, ainsi qu’à des cours de yoga réguliers pour être zen spontanément… Et zou Jemesensbien !

Pour en savoir plus :
Fédération Française de Reiki Traditionnel : www.ffrt.fr
Réserver une séance, se former au Reiki à l’Institut de Reiki : 14, rue Plaisance, 14e, www.institut-reiki.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire