Haute pâtisserie, haute gourmandise

avatar

le 5 avril 2010

Je me nourris bien


© Stéphane de Bourgies

Bienvenue au pâtissier Hugues Pouget, le globe-trotter ultra gourmand, qui a posé ses valises de créations gourmandes Rive Gauche.

Hugo & Victor, drôle de nom pour une pâtisserie ! D’autant que de loin le 40 boulevard Raspail en plein quartier Rive Gauche, à l’architecture et la décoration toute de noire et verre signée Françis Krempp ressemble davantage à un concept store. Oui ! Il ne s’agit pas d’une bonne pâtisserie de quartier, mais de la première adresse du jeune et talentueux chef pâtissier Hugues Pouget.

Duo gourmand
Chef pâtissier exécutif chez Guy Savoy de 2002 à 2007, pour lequel il ouvre le restaurant Guy Savoy à Las Vegas, Champion de France des desserts en 2003, Hugues Pouget fait un tour du monde avant de revenir enrichi de mille saveurs, et avec son ami d’enfance, Sylvain Blanc (à gauche sur la photo), brillant polytechnicien et visionnaire, ils créent Hugo & Victor. Hugo, un clin d’œil à Hugues, Victor à l’un des plus grands écrivains français. Ainsi les « Victor » sont les créations classiques de la maison, les « Hugo » les créations innovantes. Rien que le nom innove en pâtisserie.

« Ce que j’aime dans cette haute pâtisserie à la française, c’est que le produit brut règne. » Parole de gourmande.

Le cabinet de curiosités sucrées
Ses gastro-pâtisseries à nulles autres pareilles, Hugues Pouget les a littéralement mises en scène dans un lieu théâtralisé. Ce concept store

de la gourmandise est conçu tel une invitation au voyage des saveurs, un parcours initiatique qui s’apprécie d’abord à l’œil devant ces magnifiques déclinaisons verticales où les produits frais et de saison utilisés dans l’élaboration des hautes pâtisseries sont exposés. Je découvre ainsi parmi les colonnes de fruits de la passion et d’ananas, ce petit agrume boursouflé originaire d’Asie, le combawa qui apporte aux tartelettes déjà intrigantes par la forme triangulaire et la couleur verte un goût citronné verveine suave qui reste longtemps en bouche.

Saveurs à la Une
On ne vient pas chez Hugo&Victor pour repartir avec un dessert sucré traditionnel, non on vient interpeller les papilles, se laisser embarquer dans une découverte de saveurs et toute en légèreté (pour les régimes addicts). Et pas de crainte de s’en lasser puisqu’outre les trois saveurs « star » à croquer toute l’année, chocolat, caramel, vanille, on découvre chaque saison cinq nouvelles saveurs, toujours inattendues, sans oublier les bonbons de chocolat. Personnellement, j’ai un faible pour la tarte au chocolat fondant à la pâte sablée craquante délicatement travaillée au beurre des Charente AOC et à la saveur discrète de l’amande. Et je raffole des macarons multicolore à la vanille et l’orchidée de Tahiti, au thé Earl Grey ou praliné-gingembre, sertis dans un étui, une idée de petit cadeau gourmand…
Et pour la saison de Pâques, il y a de grands œufs remplis de petits poissons aussi gourmands que créatifs. Moi qui ne suis pas sucré, ici j’ai envie de tout goûter car j’aime avant tout le plaisir de la découverte, que mes papilles restent comme deux ronds de flan !

Hugo & Victor 40 Boulevard Raspail, Paris 7e. Tél. : 01 44 39 97 73. Ouvert tous les jours.
5,80 € les « Hugo », 5 € les « Victor ». Œuf de Pâques 3 tailles de 15 € en 10 cm à 30 € en 18 cm.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire