Atelier «sushis maison»

J’ai appris à faire mes sushis moi-même avec le chef japonais Michihigho. Facile et tellement bon !

Parce que c’est sain, équilibré, léger et digeste, on est de plus en plus nombreux à consommer des sushis, du moins au restaurant car c’est tout un savoir-faire, donc trop rarement car assez coûteux. Et si on les faisait nous-mêmes ? Allez laissons entrer la gastronomie japonaise à la maison…

L’exotisme à portée de baguettes
Avec la nouvelle marque de produits Tanoshi qui siginifie « facile, amusant et sympa » en japonais (le kanji rose que j’ai apposé sur mon atelier) s’initier à l’art des sushis, sashimis et makis est un jeu d’enfant qui d’ailleurs se pratique en famille, les enfants adorent.
Ludique le Kit Sushi Tanoshi permet de réaliser 24 sushis ou makis en un tour de main à partir d’un sachet de riz spécial sushi (30 minutes de cuisson), de feuilles d’algues Nori séchées, d’une natte de bambou pour les rouler (à conserver pour les suivants), du vinaigre de riz (issu de la fermentation du saké), du wasabi (raifort japonais), de la sauce soja japonaise et du gingembre émincé pour accompagner les sushis et makis, aidé du mode d’emploi.
Il suffit d’acheter en plus du poisson cru à savoir du saumon et du thon, des crevettes, des bâtonnets de poisson/crabe (surgelé ça fait l’affaire et y en a toujours au congélateur), quelques légumes (concombre, avocat…) et de l’omelette, tout cela pour moins de sept euros c’est-à-dire plus qu’un plat pour une personne au restaurant. Ça vaut le coup.
Ensuite, les ingrédient se rachètent séparément ou de nouveau en kit afin d’avoir plusieurs nattes de bambou pour les préparer à plusieurs.

Des sushis « maison » comme au Japon
J’ai eu l’occasion de tester ce kit avec le chef japonais Monsieur Michihigho qui m’a donné quelques trucs pour réaliser mes sushis sans soucis, du style :
– Préparer les ingrédients : couper le concombre en bâtonnets ou l’avocat en lamelles, faire l’omelette et la couper en petits rectangles (voir la vidéo).
– Préparer un bol d’eau tiède avec quelques gouttes de vinaigre de riz pour mouiller mes doigts de façon à ce que le riz ne colle pas lors de la manipulation (sinon c’est l’enfer).
– Préparer le riz à la japonaise : le rincer plusieurs fois et bien l’égoutter répéter jusqu’à ce que l’eau soit claire, puis faire cuire au le paquet de 200g de riz (2 personnes) dans 200g d’eau et laisser refroidir à température ambiante 30 minutes, puis reporter à ébullition 3min et laisser cuire 12 min à feu doux. Pendant ce temps, préparer l’assaisonnement du riz : 3cl vinaigre de riz à mélanger à 2 c. à café de sucre et 1 c. à café de sel, à rajouter au riz prêt.
– Prélever une boulette de riz de la la largeur de mes trois doigts (Index, Majeur, Annulaire) soit la juste quantité, la main humectée d’eau vinaigrée, et avec le pouce de l’autre main, l’aplatir légèrement et la rouler.
– Bien caler ma natte de bambou au bord de ma surface de travail, la feuille d’algues raccord.
À défaut d’avoir le chef dans la cuisine, la première fois je vous conseille de suivre la vidéo en ligne sur le site Tanoshi, très explicite, le coup de main est rapidement acquis… et les sushis aussi rapidement consommés !

6,95 € le Kit Sushi, Tanoshi.
Réassort : 3,50 € le Riz Sushi Japonica 450 g, 2,69 € le tube de Wasabi 43g, 2,79 € le Vinaigre de Riz 150ml, 2,79 € les 7 feuilles d’Algues Nori…
Les produits Tanoshi sont en rayon en GMS, au Monoprix et en ligne : http://www.tanoshi.fr/
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

2 commentaires

  1. avatar coralie
    Jeudi 3 juin 2010 à 13:49

    Bonjour, j’aurai aimé savoir si tu avais pris de la sauce soja et combien elle t’avait coûté. Merci d’avance.

  2. avatar Véronique Geoffroy
    Jeudi 3 juin 2010 à 14:15

    Oui la sauce soja est indispensable à la dégustation, elle coûte 2,95 € la bouteille de 200 ml, bonne dégustation !

Laissez un commentaire