La marche plurielle

avatar

le 21 septembre 2009

Je m’active


© D.R.

La forme, le bien-être et la minceur tout en douceur. Efficace !

Du point de vue du Docteur Roger Rosario, Cardiologue à l’Hôpital Saint-Joseph de Marseille et dans le cadre du Programme National Nutrition Santé mis en place depuis 2001, la marche est l’activité la plus facile à pratiquer pour « bouger plus » en complément de « manger mieux ».
Bénéfique
La marche est naturelle, il suffit juste d’en faire plus que de se rendre au travail, peut-être plus intensivement aussi, recommande de Dr Rosario. Elle agit directement sur les appareils circulatoires et locomoteur : en réduisant les risques de maladies du cœur et d’accident vasculaire cérébral, en faisant baisser la tension artérielle, en augmentant la densité osseuse, ce qui prévient l’ostéoporose, en atténuant les conséquences négatives de l’arthrose.
6 façons de marcher
La marche piéton, le début de l’entraînement. Ce sont tous les petits trajets et détours que l’on fait pour aller chercher le pain, le journal, etc et qui au bout d’une année font bien quelque 400 kilomètres à pied. Si c’est pas le début de l’entraînement !
La marche randonnée, un bon entraînement d’endurance. Randonner entre collines et vallons, dans les calanques de Marseille comme les verts pâturages bretons, en accusant quelques dénivelés, est une activité agréable qui peut rapidement devenir un sport d’endurance pratiqué avec intensité.
La marche sportive ou rapide, aussi efficace qu’un footing. Allonger le pas sportivement pendant plus d’une demi-heure fait brûler des calories sans trumatiser les articulations ni le dos, et c’est tellement déstressant !
La marche nordique, version ski de fond de l’été. Plus intense que la randonnée (qui elle peut se faire sur un mode contemplatif) et même technique, elle se pratique avec des bâtons de randonnée qui incitent à propulser le corps en avant faisant travailler bras et jambes, cœur et souffle de concert. Un vrai petit jogging sans les ondes de choc.
La marche en raquettes à neige, version hivernale. Tout dépend du relief, elle peut se pratiquer en mode balade sur terrain plat comme sportive en montagne avec des bâtons de marche et dénivelés. À chacun sa marche.
La marche athlétique, un sport de haut niveau. La technique naturelle de marche est accentuée pour gagner en vitesse. Le marcheur doit se déhancher au maximum pour parvenir à faire de grandes enjambées, et effectuer des mouvements e balancier avec ses bras pour accroître la vitesse. Sympa de s’y mettre avec Cédric Houssaye, athlète du 50 km marche.
Conseils d’une pointure de la marche
L’athlète Cédric Houssaye, brancardier à mi-temps aux Urgences de l’Hôpital Saint-Joseph, qui pratique la marche athlétique depuis plus de 15 ans, recommande de débuter par une marche d’1h deux à trois fois par semaine (lui c’est 20h par semaine !).
Il précise rassurant : « c’est un sport très doux qui ne brutalise pas les articulations et pourtant très exigeant et qui permet de dépenser énormément de calories. Idéale pour toutes celles et tous ceux qui veulent réguler leur poids. » Et termine passionnant par une invitation : « j’aurais grand plaisir à faire découvrir mon sport à tous ceux qui souhaitent en apprendre les rudiments, rendez-vous à Saint-Jo ! » Pour le contacter, envoyer un email à son service communication.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar cybermarcheur
    Mardi 22 septembre 2009 à 20:52

    Quel ambassadeur de luxe Pour la discipline. De plus ce sportif de haut niveau fait parti de l’équipe de FRANCE.

Laissez un commentaire