De l’utilité des crèmes minceur

Et de leur timing pour plus d’efficacité…

Chaque été c’est pareil, il sort pléthore de crèmes minceur, laquelle choisir ? Disons que j’en prends une –celle qui m’a le plus convaincue- pour m’aider à embellir ce corps qui est le mien, à le respecter, tel le point de départ d’une hygiène de vie indispensable.
Quel est leur degré d’efficacité ?
Faut pas croire qu’une crème minceur va faire disparaître ma cellulite. Non, dans le meilleur des cas elle traite correctement la peau d’orange et facilite le drainage des tissus graisseux. Si leur impact était réel cela supposerait que les produits actifs passant la barrière cutanée soient considérés comme des médicaments et à ce titre soumis à la législation en vigueur. Les substances employées proviennent en général d’une pharmacopée destinée à la prise en charge des troubles de la circulation sanguine comme le pépin de raisin, la vigne rouge et le marron d’Inde, soutenus dans leur action par des composants censés agir sur l’adipocyte telle la caféine dont le taux de pénétration sous-cutanée atteint les 40 %. Et les rétinoïdes dérivés de la vitamine A assouplissent l’épiderme et stimulent la circulation sanguine. Bref, a elle seule la crème ne suffit pas à réduire l’amas graisseux. Son action sera réelle que si je lui associe d’autres actes favorisant la lipolyse : un régime (élémentaire), de l’activité physique (basique) et des massages drainants (ben oui la crème ne va pas rentrer toute seule !)… Plus d’infos sur mon ennemie jurée la cellulite dans « Plus jamais de cellulite «  par Martine de Richeville (Hachette Pratique), dont je parlerais plus précisément la semaine prochaine.
L’art et la manière d’appliquer ma crème minceur
Pour que ma crème minceur, véritable coup de pouce dans ma démarche globale d’amincissement, soit le plus efficace possible mieux vaut que je l’applique le matin, moment le plus favorable pour déstocker, après la douche. Bien sûr il vaut mieux que je m’active ensuite (courir après le bus, aller à vélo au boulot), car si je reste statique, les graisses repartent illico dans leur site de stockage (you see what I mean). Et j’en repasse une couche le soir, au calme sur mon lit, moment favorable au drainage, idéal pour alléger mes jambes. De temps à autre, je fais un gommage pour chasser les cellules mortes et que ça améliore la pénétration des actifs minceur. Bien entendu, j’applique la crème en massant  fermement (pas comme la crème visage) pour stimuler le renouvellement des cellules de soutien et pour mobiliser les amas graisseux.

Plus d’infos sur la façon de gérer mes formes dans « Maigrir avec le régime chronobiologique » (Leduc.s Éditions). En librairie.
Et reLire Exercice auto-massage minceur

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire