Un café, vite !

avatar

le 15 juin 2009

Je me nourris bien


© Lobodis

Plus qu’une boisson tonique, c’est un art de vivre. À consommer avec modération…

Le café c’est ma « drogue » au sens large et autorisé du terme, mon réveil-matin version café américain, mon C@fé-copines convivial avec ses indispensables potins du jour, mon expresso coup de tonus en cas de coup de pompe, et mon déca du soir pour digérer sans souffrir d’insomnie.
Bon pour ma santé
La caféine a une indiscutable action tonique sur mon système nerveux et avec la vitamine PP (B3) contenue dans le café, elles stimulent l’activité de mon cerveau, augmentent la rapidité de mes réflexes et améliorent ma mémoire.
Chouette, il n’est pas calorique, sauf si j’y ajoute du sucre ou du lait. J’ai un truc pour éviter le sucre, je verse une goutte de vanille liquide, et si le goût sucré me manque je mets de l’édulcorant. Boire du café me permet de couvrir en partie mes besoins en eau, car après tout il s’agit-là d’une infusion, mais attention c’est diurétique, donc plus j’en bois plus j’élimine d’eau. Donc comme tout, il ne faut pas en abuser, et même éviter l’accoutumance en variant avec le thé, vert de préférence, d’autant que le percolateur libère des corps chimiques, et que par ailleurs le café bouilli est bel et bien foutu, il augmente le taux de cholestérol dans le sang. Mais c’est tellement meilleur frais que ça ne risque pas de m’arriver.
Lire également Un café équitable, svp

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire