Ma recette de bœuf charolais

avatar

le 4 mai 2009

Je me nourris bien


© AOP-IGP

Le métissage des traditions ça a du bon…

Quitte à moins manger de viande rouge, je la veux excellentissime et je me la prépare aux petits oignons (c’est le cas de le dire). De qualité et riche en goût le bœuf charolais du Bourdonnais élevé dans l’Allier sur sols volcaniques et prés de bocage propices à l’élevage bovin est labellisé IGP qui en garantit l’origine et AOP  qui en garantit la transformation.
Tataki de bœuf
Un petit délice que je prépare la veille au soir comme ça, même en rentrant tard du boulot, j’épate Jules et ses copains. Organisée !
Ingrédients (4 pers.) : 4 pavés de 180 g de rumsteak de bœuf charolais du Bourdonnais IGP, 3 oignons rouges, 3 carottes, 1 c. à soupe de gingembre haché, 2 gousses d’ail, 20 cl de sauce soja, 15 cl de vin blanc, 1 c. à soupe de sucre, 4 c. à soupe d’huile de sésame ou d’arachide, 4 c. à soupe de sésame doré.
Préparation : Je commence la veille à préparer la mixture qui donne le goût : j’émince 1 oignon, râpe 1 carotte et hache l’ail que je mets dans un sac plastique de congélation avec le gingembre, la sauce soja, le vin blanc, le sucre et l’huile. Je saisie les 4 pavés de viande 20 secondes de chaque côté, les plonge aussitôt dans un récipient d’eau froide avec des glaçons pour arrêter la cuisson, les mets dans la marinade dans le sac plastique, fermé hermétiquement. Et laisse mariner la nuit au frigo. Patience.
Le lendemain, il ne reste plus qu’à émincer le reste des oignons, de tailler en julienne le reste des carottes, de les mélanger dans un saladier avec une vinaigrette d’huile de sésame et de vinaigre de riz.
Je dispose ensuite la salade dans les assiettes, ajoute les pavés de rumsteak marinés à point que je tranche finement. On ne peut plus sain et savoureux. Bon appétit !

Lire également Excellente la viande

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire