Le veau de la Pentecôte

avatar

le 4 mai 2009

Je me nourris bien


© CIV Viande

Un plat de saison, traditionnel…

Après la dinde de Noël, les lentilles du nouvel an et l’agneau pascal, voici le veau de la Pentecôte. Une viande blanche de 5 à 6,5 mois d’âge, tendre à souhait et savoureuse, qui se déguste à point, voire rosée, mais jamais trop cuite.
Ça veau le goût !
La viande de veau est une viande aux vertus nutritives à redécouvrir : Source de protéines indispensable pour entretenir la masse musculaire, elle est riche en zinc, nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire, ainsi qu’en vitamine B12 anti-anémie.
Avec une palette de 16 pièces, le veau permet de cuisiner quantités de recettes, reste à les connaître pour régaler ses convives. Particulièrement diététiques, les morceaux de noix et de jarret. Rapide à cuisiner, la côte de veau, très appréciée des enfants aussi.
Des recettes inratables
Frédérick e. Grasser Hermé, adepte de la cuisine rapide et créative a concocté quelques recettes rapides et inratables du veau de la Pentecôte, déconcertantes de facilité : carpaccio de veau à l’huile de noisette et copeaux de Mimolette, un filet de veau transformable –s’il en reste le lendemain- en vitello tonato, des boulettes de veau aux accents métissés asiat’ ou encore un goulasch de veau au paprika. À retrouver sur le site du CIV.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire