Du parfum à la cuisine

Quand l’huile essentielle me mène par le bout du nez. Évasion.

Jean-Charles Sommerand, parfumeur de bien-être et maître en identité olfactive, créateur du premier bar à eaux florales « Artisan nature » m’invite à un itinéraire gourmand aux vertus thérapeutiques. À la cuisine, aux bons petits plats « maison », il apporte l’aroma concept, l’art d’ajouter des huiles essentielles aux parfums subtils et effets bien-être instantanés. Car, a-t-il observé, l’huile essentielle fait naître les mots et les maux se dissipent.
Je sens donc je suis
Par simple olfaction, l’huile essentielle sollicite les fibres nerveuses des neurones olfactifs par des stimuli électriques. L’information aromatique directement transmise au cortex cérébral réveille l’ensemble des structures sous-corticales du système nerveux central, appelé système limbique. Ce dernier commande l’olfaction et régule nos émotions et les souvenirs liés à l’odorat. L’odeur de l’orange saveur de Noël, du basilic synonyme de soleil, des vacances…
Vertueuses huiles
Le basilic mélangé à l’huile d’olive apporte le calme aux grands nerveux et aide à mieux digérer les coups dur de la vie, et son cousin malgache le Basilic Tropical soulage en plus des ballonnements et des infections intestinales ainsi que de certaines manifestations allergiques tel que le rhume des foins. Le parfum chaud de la cannelle réhausse plats et jus de fruits, est bénéfique pour la fragilité intestinale et l’hygiène buccho-dentaire. La citronnelle ajoutée aux grillades et sauces (coco miam) tient les moustiques à distance et sa cousine Lemongrass au goût de verveine citronnée redonne fraîcheur et audace à qui s’en régale. L’orange, agréable dans les jus, cocktails et pâtisseries, détend et favorise l’endormissement.
J’ai testé le parfum de cuisine « Wang Mandarin » à l’esprit asiatique, un mélange d’huile d’olive et d’huile de sésame associées aux huiles essentielles de lemongrass, citronnelle, coriandre, gingembre et basilic tropical. Lorsque j’ai ouvert le flacon, par réflexe j’ai fermé les yeux tant l’arôme m’était évocateur. Je me suis retrouvée transportée sur le marché de Chang Maï en Thaïlande en train de manger ma soupe thaï où quelques années plus tôt je suis allée faire un trekking. J’en ai vaporisé mon saumon cuit à la vapeur dans la poissonnière, ainsi que les fenouils sautés. Les papilles de mes convives ont également été transportées…
À lire « Parfums de confidences » par Jean-Charles Sommerand (9,80 €, Éditions Terre d’Hommes).

Ainsi que « Mes recettes de cuisine aux Huiles essentielles »par Danièle Festy, pharmacienne d’officine, qui marie saveurs et bien-être au quotidien avec 32 HE hyper gustatives (15,90 €, Leduc.s Éditions).

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire