Bien conservée

avatar

le 16 février 2009

Je me nourris bien


© D.R.

Mon partenaire légumes depuis 60 ans. En pleine forme.

Cela fait 60 ans que Bonduelle cultive l’art de conserver les légumes. Cette entreprise familiale a fait du légume son cheval de bataille proposant quelque 80 légumes en conserve, surgelé, frais et produits traiteur. Petit tour des innovations qui me facilite tellement la vie !
En 1957 apparaît la conserve de petits pois-carottes, premier mélange de légumes jamais proposé.
En 1968, le légume sort de sa boîte, les petits pois arrivent en surgelés pour la première fois.
En 1978, le maïs doux, très prisé des Américains traverse l’Atlantique, c’est aujourd’hui la boîte de conserve (sans OGM) la plus vendue chez Bonduelle. Et à la même époque sort la bien pratique ouverture facile de la conserve sans ouvre-boîte (à l’anneau).
En 1995, grâce à la mécanisation du tri et du conditionnement, le haricot vert extra fin est soigneusement rangé en conserve, prêt à disposer dans l’assiette, genre c’est moi qui les ai épluché.
En 1998, Bonduelle se lance dans les sachets de salade vertes fraîches comme si elles venaient d’être cueillies, et les produits traiteur telle la barquette de salade assaisonnée comme à la maison.
Grande première en 2009 voici venue la nouvelle génération de conserves : avec des légumes cuits à la vapeur qui ne baignent pas dans le jus de cuisson qui se retrouve vaporisé : carottes d’hiver en rondelles comme sortie de l’autocuiseur, petits pois Garden Peas plus gros et croquants, source de vitamine C préservée, une première en conserve. Encore plus étonnant, le concassé d’aubergine au thym ou le concassé d’artichaut au basilic à tartiner à l’apéritif pour changer du pâté. Franchement, j’vois pas en quoi c’est compliqué de manger des légumes, aujourd’hui ! Merci qui ?

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire