Quel maillot pour mes formes?

avatar

le 16 juin 2008

Je m’active


© Triumph

Bientôt la plage. Indispensable, le maillot de bain complice de mes formes pour que je me sente bien dans ma peau, sous le soleil comme dans le regard des autres.

Chaque année j’ai le même souci : choisir mon maillot de bain de l’été, sachant que mes formes évoluent. J’en suis où ? Lequel va m’aller ?
Je suis plutôt :
> Tronc (rectangulaire) : fesses plates et petits seins, pas de taille, fine mais sans courbes, j’adopte le une pièce à la poitrine à décolleté arrondi
> Ronde, j’enfile un deux pièces à balconnets qui s’attache dans le cou et une culotte shorty, je mise sur les couleurs foncées et évite les gros motifs
> Ovale, avec de belles épaules mais un petit bedon, je choisis un maillot une pièce à fines bretelles style body ou à emmanchures américaines et fesses échancrées ou un deux-pièces noué façon foulard avec une culotte shorty à taille basse.
> Diabolo (en huit) pas franchement d’épaules, ni de taille et de cuisses mais diablement taillée au niveau des seins et des fesses… voluptueux, tout m’est permis, alors j’ose le bikini à gros bonnets !
> Sablier (toujours en huit mais version musclée) avec des épaules et des cuisses bien marquées et pas forcément dotée de seins, haro sur le bikini triangle comme sur le une pièce hyper échancré pour donner une impression de poitrine
> Pyramidale avec peu de seins et plus de hanches, comme beaucoup, une ou deux pièces, il me faut des balconnets pour réhausser ma poitrine de couleur et motif sobres assorti d’un bas shorty
> Pyramide inversée, de type sportive, je mise sur mes hanches fines en osant la culotte triangulaire et casse la ligne masculine de mes épaules par un haut brassière ou attaché foulard.

Tous les styles sont dans la nature et il y a des maillots pour chacune.
Une ou deux pièces ?
Les deux mon capitaine ! Le une-pièce c’est bien pour nager sans craindre de perdre le slip dans une vague, et arborer une silhouette longiligne, surtout au sortir de l’eau ! Mais pour bronzer ensuite, sans garder les fesses mouillées, passer au deux-pièces.
L’accessoire complémentaire
Indispensable, le paréo. Je le noue à la taille par–dessus le maillot pour aller à la buvette. Noué dans le cou, il fait office de robe de plage, quand je ne m’en sers pas pour nouer mes cheveux ou les protéger du soleil. Sur le sable, il me sert à m’allonger (par-dessus la rabane, sachant que je garde la serviette pour m’essuyer).

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire