Mes 8 aliments anti-blues

avatar

le 10 novembre 2008

Je me nourris bien


© V.G.

Pour échapper à la déprime hivernale, j’enrichis mon assiette.

Je privilégie certains aliments de saison, fournisseurs officiels de tonus, tout en continuant à manger de tout un peu, meilleur moyen de lutter contre la grisaille ambiante.
1. Je vitamine mon réveil avec l’orange, le pamplemousse, et le kiwi riches en vitamine C, fournisseurs d’énergie et parfaits anti-stress. À boire et à croquer au réveil puis 2 à 3 fois dans la journée en cas de fatigue ou de refroidissement.
2. J’entretiens ma bonne mine avec la carotte, les épinards, les abricots secs et les fruits exotiques, riches en carotènes qui favorisent le bronzage en plus de fournir des vitamines.
3. Je fais le plein de fer avec l’huître, aliment complet, particulièrement maigre, anti-fatigue et producteur d’énergie car riche en protéines, fer, magnésium, phosphore, sodium, zinc, cuivre, et vitamines des groupes B et C (j’y reviendrais au moment des fêtes).
4. Je fais couler la sérotonine à flots, avec les légumes secs. Lentilles, pois, fèves et haricots sont riches en trytophane, un acide aminé qui se transforme en sérotonine, l’hormone de l’éveil produite par le cerveau qui fonctionne au ralenti l’hiver faute de soleil. Ça me donne un moral d’acier.
5. Je carbure aux glucides lents pour tenir le coup sans défaillir, en me préparant le soir un bon plat de pâtes.
Que j’arrose d’huile d’olive bourrée de vitamine E. Stimulante, elle fouette les sens, pas mal pour celles et ceux que les frimas ont tendance à engourdir la libido.
6. Je me tonifie en croquant du chocolat riche en magnésium à l’effet tonique provenant de la théobromine, de la caféine et du sucre qu’il contient. Ça donne un coup de fouet au système nerveux central, et booste le moral en nourrissant cellules et muscles.
7. Je n’oublie pas de boire, au minimum 1,5 litre par jour pour rester au top. Idéales les boissons chaudes pour me sentir cocoon : thé vert, tisane et bouillon de légumes.
8. Je fais une cure d’Omega3 en mangeant du poisson 5 fois par semaine ou à défaut en avalant des compléments alimentaires, pour carburer et avoir le moral au beau fixe.

Lire également Le miracle des Oméga3

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar oOR3MYOo
    Samedi 7 janvier 2012 à 20:54

    Et toute boisson autre que de l’eau seule, n’hydratera jamais autant car le corps la considèrera comme un aliment…

Laissez un commentaire