L’art d’accommoder les pâtes

avatar

le 22 septembre 2008

Je me nourris bien


© V.G.

5 conseils gourmands pour apprécier les pâtes en toute modération.

1. Pour diminuer l’ingestion de calories lorsque je sers des pâtes, je prépare une sauce essentiellement à base de tomate qui fournit les vitamines manquantes et des carotènes antioxydants. Parfaite, l’association légumes et pâtes, froide (en salade) ou chaude, fournissant un maximum de fibres.
2. Plutôt que de saler, je saupoudre systématiquement les plats de pâtes d’herbes aromatiques fraîches : persil cru, ail, oignon, persil, ciboulette, menthe, ou basilic en tête de liste pour son goût légèrement poivré. J’augmente ainsi les apports en vitamine C, qui stimulent les défenses immunitaires.
3. Pour les carnassiers, j’ajoute de la volaille plutôt que de la viande rouge, sinon hyper nutritifs les fruits de mer, notamment les palourdes et les gambas,
4. De même, je remplace le beurre par de l’huile d’olive pour ses acides gras insaturés, la crème par du lait écrémé, j’utilise des fromages maigres pour gratiner comme la ricotta et le cottage, plutôt que le gruyère.
5. Pressée ? J’opte pour les sauces toutes prêtes auxquelles je n’hésite pas au moment de servir à ajouter un filet d’huile d’olive et des herbes aromatiques finement ciselées. Ça donne un air « maison », c’est tout de suite meilleur.
Pâtes mode d’emploi
Je respecte le rapport : 1 litre d’eau et 10 g de sel pour 100 g de pâtes, additionné d’une cuillère à soupe d’huile, et j’utilise une marmite haute, car leur volume double en cuisant. Attention, je n’ajoute le sel qu’après ébullition, avant ça la retarde, c’est-à-dire au moment de mettre les pâtes. Si elles sont fraîches, je les secoue bien avant de les plonger dans l’eau bouillante, afin de les séparer et de les débarrasser d’un maximum de farine risquant de coller.
Mieux vaut les cuire al dente pour qu’elles soient plus savoureuses et plus digestes. En ce qui concerne l’accompagnement, je préfère la crème fraîche au beurre, car elle contient moins de lipides. Si j’ai préparé une sauce, je l’allège en l’allongeant d’une louche d’eau de cuisson.

Lire également Ma recette de coquillettes aux chanterelles 

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire