J’ai la patate !

avatar

le 1 septembre 2008

Je me nourris bien


© P. Rougereau

Qui a dit que manger des patates n’était pas bon ?

Ce « trésor enfoui » du Pérou dont il est originaire, est qualifié de précieux tubercule par l’ONU qui a déclaré 2008 : Année Internationale de la Pomme de Terre. Cette action vise à attirer l’attention mondiale sur l’importance de sa consommation dans la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté, ainsi que sur les mesures nécessaires pour la protéger, la conserver et exploiter sa biodiversité.
Ses bénéfices santé
En effet, la pomme de terre fournit de la vitamine C, soit 40 mg/100 g et des acides aminés essentiels. Ainsi, avec une portion de 300 g (3 patates environ), j’ai déjà absorbé un tiers des apports quotidiens recommandés en vitamines C et B6. Côté calories, elle est 2,5 fois moins chargée qu’un morceau de pain équivalent en poids. Elle ne fait pas grossir si je ne la baigne pas dans l’huile ou le beurre frit. C’est sûr en chips ou en frite, elle est 4 fois plus calorique que cuite à la vapeur, où elle devient un sucre lent qui me fait tenir la journée sans avoir faim. Elle contient également des protéines et des minéraux, notamment du potassium, du magnésium et du fer, et ses fibres sont utiles à mon transit intestinal.
Trucs et astuces
Je cuis les pommes de terre avec leur peau, les sels minéraux et les vitamines étant concentrés à la périphérie subsisteront. D’ailleurs, à l’épluchage, j’ôte la peau le plus finement possible, puisque les qualités nutritives de la patate se trouvent près de la peau.
Pour rendre comestible une sauce trop salée, il suffit de poursuivre sa cuisson en y ajoutant 2 grosses patates épluchées, elles absorberont l’excédent de sel et mon repas n’est pas foutu.
Recettes de grand-mère
La pomme de terre soigne aussi les brûlures superficielles. Utilisée en pansement crue râpée ou frottée en tranches sur la peau brûlée, elle calme la douleur. Effectivement, j’ai testé récemment, moi la maladroite qui se brûle sans arrêt en cuisinant. C’est très efficace. Du coup, je l’utilise aussi pour les gerçures et engelures, les coups de soleil. Bon, je n’irais pas jusqu’à faire comme nos grand-mères qui soignaient maux de gorge et rhumatismes en se nouant une pomme de terre crue dans une chaussette autour du cou. Y a plus simple et plus esthétique ! En revanche, l’eau de cuisson des pommes de terre épluchées débarrasse l’argenterie des taches les plus rebelles. Et pour supprimer les traces de calcaire au fond d’une casserole, je fais bouillir des épluchures de pomme de terre.
Sacrée patate !

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire