Oui aux pâtés végétaux

Carnassier ou pas, il est bon de consommer des pâtés à base de légumes, toujours bon pour la ligne et la planète !

Vous me direz rien de telle qu’une bonne terrine campagnarde, c’est vrai, mais elle peut tout aussi bien être aux légumes et n’en avoir pas moins de bon goût.

Tendance flexitarisme
En tout cas aujourd’hui c’est devenu un incontournable pour répondre aux goûts de nos convives parmi lesquels il y a toujours une personne soit végétarienne soit au régime. Personnellement, je pratique les pâtes végétaux depuis 2 ans, par curiosité d’abord, puis j’y ai pris goût (Jules aussi et finalement les amis aussi qui se disent on passe ensuite à table alors ne nous gavons pas). Reconnaissons que ce n’est pas fadas du tout, maintenant je sers toujours du pâté de campagne bien tradi, y a le choix ! Ainsi va la tendance « flexitarisme » (végétarien flexible, tendance lundi sans viande) qui arrive des États-Unis. Consommer moins de viande n’a rien de frustrant et s’associe parfaitement à une vie sociale épanouie.

Pourquoi du pâté végétal ?
Pour réduire la consommation de viande pour diverses « bonnes » raisons. Que ce soit pour préserver ma santé en réduisant l’absorption de mauvaises graisses (moins de cholestérol), pour garder la ligne justement en diminuant le taux de graisses dans l’organisme, pour faire des économies aussi, crise oblige, et enfin pour faire un geste pour la planète, l’élevage présentant de nombreux impacts sur l’environnement.

Ça sort d’où ?
Retour aux sources si je puis dire, car déjà en 1942 dans le contexte difficile de la Seconde guerre mondiale, pour combler le manque de produits carnés,le Dr Claude Blancpain de Fribourg en Suisse concocte un pâté végétarien source de protéines, une TARTine qui se révèle EXquise, c’est ainsi que voit le jour la marque Tartex qui promet des produits nutritionnels n’omettant pas le plaisir gustatif. En effet, c’est plein de légumes, d’herbes aromatiques et d’épices, bref savoureux (champignons, aubergines, tomates, poivrons, poivre vert, curry…) C’est aujourd’hui un incontournable des pâtés végétaux biologiques et certifiés Vegetarisch en Europe. Il y a trois sortes de pâtés, à la texture ferme traditionnelle, à la texture onctueuse sans levure (ceux que j’apprécie) et version crémeuse également sans levure. Ces pâtés sont tartinables mais également cuisinables.

Recette de Briouate de champignons et comté
Facile à réaliser les briques de légumes façon samousa à picorer, parfait pour les Préparation : Je taille le comté en petits dés réguliers. Ciseler finement le persil, puis je monte les briouates. Alors, je découpe chaque feuille de brick en 3 bandes de 5 cm de largeur, rogne une extrémité en carré et l'autre en biais. Puis j’étale une bande de pâte, ajouter près du bord à angle droit une noix de pâté de champignons, le safran, un peu de persil et quelques dés de comté. Je replie ensuite la pâte et continue dans un sens puis dans l'autre jusqu'à l'autre extrémité, de façon à former un triangle. Pour refermer les briouates, j’insère l'extrémité pointue dans un repli de la pâte, comme pour fermer une enveloppe. Enfin, dans une poêle chaude, je colore les briouates avec un filet d’huile d’olive pendant 2 minutes de chaque côté. Maintenant je peux également les cuire 4 minutes au four, préchauffé à 220°C, ce sera plus light.

De 1,40 € le pâté de 50 g à 4,65 € le pâté de 250 g, Tartex. En vente dans les magasins d’alimentations biologiques.