Diversification alimentaire

avatar

le 25 juin 2010

Je chéris mes enfants


© D.R.

Essentiel les copines mamans de cuisiner frais, sain, vitaminé et d’apprendre à bébé le goût des bonnes choses.

Nourrir ne signifie pas « caler l’estomac » quoi qu’il y contribue, mais apporter les nutriments essentiels à une bonne croissance puis l’âge venant à conserver la santé et à se sentir bien. Manger de tout un peu est essentiel à la bonne santé de mon enfant (et de moi qui veille sur lui). En effet rappelle le Dr Philippe Peyronnet, nutrithérapeute et homéopathe (de ma fille), l’enfant requiert des compléments vitaminiques dès la naissance, telle la vitamine K qui prévient de la maladie hémorragique du nouveau-né, puis il doit recevoir toutes les vitamines indispensables à sa protection et à son développement. Des vitamines que j’introduis au fur et à mesure de sa croissance dans son alimentation… forcément variée pour renforcer ses défenses et lui apprendre le goût.

Le rôle des vitamines dans la croissance de bébé
De la vitamine A indispensable à sa croissance, à sa vision et à la protection de la peau (que je lui donne dans les aliments : foie, fromage, œuf, brocoli, poivron, abricot).
Des vitamines B, la B1 importante pour les tissus nerveux (que je lui donne dans les aliments : lait, poisson, viande de porc, lentilles, œuf), la B6 pour le développement du cerveau (que je lui donne dans les aliments : sardines, foie de volaille, haricots verts, lait pomme de terre), la B12 pour les globules rouges et la B9 ou acide folique (que je lui donne dans les aliments : foie de poulet, épinards, œuf, noix ou noisettes râpées) pour la multiplication des cellules.

Essentiels les fruits et légumes, source de vitamines indispensables à la protection et au développement de l’enfant.

De la vitamine E qui contrôle les troubles nerveux et musculaires et les défenses immunitaires (que je lui donne dans les aliments : huiles et margarines végétales).
De la vitamine D qui joue un rôle fondamental dans la fixation du calcium et du phosphore pour construire le squelette et les dents (que je lui donne en ampoule jusqu’à 4 ans, ajouté à cela une bonne alimentation et un peu de soleil).
De la vitamine C (que je lui donne dans les aliments : compotes et jus de fruits d’orange, pamplemousse rose, cassis, kiwi, fraises).
Ok mais bien le nourrir ça prend un temps fou ! Question d’organisation me direz-vous…

Ma trouvaille « repas parfaits »
Je commence par me fournir en fruits et légumes bio au marché comme en rayon à mon hypermarché, ensuite j’ai mon « robot malin » pour cuisiner vite fait-bien fait.
À la veille des grandes vacances où les familles s’exilent en location ou au camping, je vous recommande les copines-mamans-de-jeune-enfants de mettre dans vos bagages ce petit appareil d’électroménager tout-en-un, la Bébé Station by Badabulle qui cuit, réchauffe, décongèle et mixe, arrête automatiquement la cuisson (à la vapeur pour conserver les vitamines) quand c’est prêt et ne rechigne pas à passer au lave-vaisselle (enfin ses deux récipients) car en mère et femme pressée, j’ai pas que ça à faire, d’ailleurs vu que le bol est de grande contenance, je prépare 2 à 3 repas à la fois (je joue sur l’accompagnement et la présentation), mais je veux que mes enfants mangent bon, sain et équilibré. Et oui je veux le beurre et l’argent du beurre !

Je mets quoi dans l’appareil à miam de bébé ?
Essentielle la diversification alimentaire dès le plus jeune âge, meilleur moyen de lui donner le goût de tous les aliments à commencer par celui des fruits en compote dès 5-6 mois, et notamment de pomme, de poire et de fraise. Ensuite à préparer en potage ou en purée, les légumes que bébé apprécie dès l’âge de 5-6 mois. Ainsi, je peux lui donner au printemps : carotte, cœur d’artichaut, endive, laitue, tomate ; l’été arrivent les courgettes, haricots verts et le blanc de poireau ; et dès l’automne du potiron ou plus savoureux le potimaron.
À partir de 12 mois, j’introduis également au printemps des petits pois et de l’aubergine ; l’été un peu de poivron cuit plus digeste, et du fenouil à la vapeur ; l’hiver place au choux dont le brocoli, au céleri et au navet.
Mon conseil : J’apprécie le mode de cuisson à la vapeur qui conserve les vitamines, que je récupère dans le jus de cuisson que je ne jette surtout pas car il me sert à lier mes préparations, ou à en faire de la soupe, et s’il en reste à faire cuire des petites pâtes vermicelles. Ainsi plus savoureux, les aliments ne nécessitent pas d’adjonction de sel ou de sucre, d’ailleurs je n’hésite pas à rajouter des herbes aromatiques bien mixées. C’est ça leur apprendre le goût, M’dame !

Mes 4 recettes fétiches
Compote de fruits (à partir de 4 mois) : 1 à 2 fruits selon la grosseur comme la pomme, la poire, l’abricot ou la banane.
Je les lave, épluche, découpe, puis les cuis et les mixe et sers la compote tiède. Vers 6-9 mois, je mélange deux fruits ensemble pour varier le goût et lui rajoute un peu de sirop d’agave (ou de miel) ou un sachet de sucre vanillé.
Pâtes au poulet (à partir de 5 mois) : 10 g de blanc de poulet, 1 c. à soupe de pâtes à potage.
Je cuis et mixe le tout dans mon Badabulle, en n’oubliant pas d’ajouter du bouillon de cuisson et des fines herbes.
Velouté de Potiron (à partir de 6 mois) : 1 pomme de terre, 100 g de potiron, 20 cl de lait (ou lait de coco, miam).
J’épluche, je lave et découpe mes légumes en dés, les cuis et les mixe. J’y ajoute le lait pour plus d’onctuosité.
Œuf sur lit d’épinard (à partir de 9 mois) : 100 g de feuilles d’épinards, 150 g de béchamel, 1 œuf dur.
Je cuis et mixe les feuilles d’épinards lavées, j’ajoute la béchamel et l’œuf dur écrasé en mimosas et mélange bien le tout.
C’est tout ? V’oui M’dame… et M’sieur !

Badabulle : en vente en hypermarchés. Voir le site : www.badabulle.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar froment
    Lundi 9 avril 2012 à 8:52

    Je viens de l’acheter, alors il faut tester…

Laissez un commentaire