Crisalix, dis-moi qui est la plus belle ?

avatar

le 8 novembre 2018

J'en ai trop envie


Un nouveau procédé de visualisation d’augmentation mammaire et de chirurgie esthétique de la silhouette et du visage a vu le jour. Nom de code : Crisalix. Utile pour celles qui voudraient une aide avant de franchir ou non, le pas.

crisalix

Notre article « Je veux des seins » rencontre un tel succès et nous avons tellement de questions de jeunes femmes à la fois tentées et apeurées par l’idée d’une augmentation mammaire qu’il nous a semblé intéressant de présenter la technique Crisalix.

Une intervention en chirurgie esthétique est souvent le fruit d’un long parcours fait de désirs, de réflexion, d’avancées et de doutes, avant de prendre la décision opératoire, ou d’y renoncer. Jusqu’à présent, les outils dont on disposait pour s’informer se résumaient aux articles de presse sur la question, aux associations consacrées à la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, ou encore aux avis des copines qui avaient une expérience en la matière.

De plus en plus de chirurgiens ont aussi désormais leur propre site web pour présenter les opérations qu’ils pratiquent. Mais toutes ces infos manquent de concret, de réel : difficile de se projeter avec des mots ou des photos d’inconnues. En gros, une question reste en suspens : « Sur moi, ça donnerait quoi ? »

Poitrine 2.0

A la manière des applis qui fleurissent pour aider à choisir une coupe de cheveux, un maquillage ou une tenue vestimentaire, il existe désormais un procédé de visualisation d’augmentation mammaire, nommé Crisalix, qui permet d’apprécier le rendu d’une nouvelle poitrine sur son corps. Comment ça marche ?

A l’aide d’un scanner 3D, la morphologie de la candidate est enregistrée dans ses moindres détails. Elle détermine la poitrine de ses rêves à l’aide des différents paramètres de forme, de volume et de position de l’implant. Ensuite, c’est au logiciel de simulation de faire le travail, en produisant l’image du rendu de l’augmentation mammaire. La patiente peut effectuer des modifications sur les paramètres pour comparer l’effet obtenu sur sa silhouette, en faisant varier la taille des bonnets, la forme, le placement.

Être une heure, une heure seulement …
Les patientes qui se dirigent vers ce type d’intervention ont parfois des images toutes faites de ce qu’elles souhaiteraient : une poitrine (trop) généreuse, plus haute, des seins plus rapprochés. La technologie Crisalix permet de discuter avec le chirurgien de ses attentes sur la base d’un rendu personnalisé. Cela permet de réajuster le projet d’augmentation mammaire à la morphologie de la patiente, en évitant des résultats déceptifs qui ne conviendraient pas à la silhouette, ou qui n’apporteraient que peu de changement, d’où l’importance de bien y songer.

Le logiciel contient aussi un catalogue de vêtements pour se faire au changement de poitrine au quotidien. Possible aussi avec Crisalix, la simulation d’autres procédures concernant la poitrine comme la mastopexie (lifting des seins), la correction de l’asymétrie, la réduction mammaire ou encore l’augmentation par graisse. Ainsi que des corrections portant sur le visage ou la silhouette.

Nous avons questionné le Docteur Aurélien Martinage, chirurgien plasticien à Nice équipé de cette technologie. Pour lui, « Crisalix est une innovation qui permet de faciliter le dialogue entre la patiente et le chirurgien. La visualisation 3D permet à la patiente de se rassurer en projetant le résultat de l’intervention et surtout de l’apprécier en fonction de sa silhouette en faisant le bon choix de la taille de prothèses ».

Taux d’engagement

L’appli Crisalix a aussi prévu des fonctionnalités pour celles qui souhaitent partager leur projet esthétique avec leurs proches. Après la consultation, la simulation 3D est visualisable depuis l’appli à partir de n’importe quel terminal (smartphone, tablette, etc) pour recueillir les avis des copines. Le projet peut aussi être soumis aux votes et aux commentaires de la communauté Crisalix si la patiente le souhaite. Gare aux demandes de rencart ;)

Enfin, cerise sur le mamelon, il est possible d’essayer des lunettes 3D pour découvrir sa nouvelle poitrine « sur soi ». A quand le Visuazizix, pour celles qui voudraient en avoir une, Dr Freud ?

Dr Martinage : http://www.docteurmartinage.com/crisalix.html

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email

Laissez un commentaire