La greffe de cheveux pour les femmes

corine_arretusiLa perte des cheveux chez la femme est rarement abordée, pourtant, pour de multiples raisons, elle survient assez fréquemment. Le plus souvent temporaire, elle peut parfois s’installer et devenir définitive. Pour les hommes c’est souvent un grand désarroi mais pour nous les filles, cela vire carrément au cauchemar !

Pour en parler, Jemesensbien.fr a invité aujourd’hui Corine Arretusi, directrice du service capillaire de la Clinique Pétrarque à Paris. Experte dans son domaine, elle diagnostique tous les jours des indications de greffes pour ces messieurs mais aussi de temps en temps pour les femmes. Aussi, nous l’avons un peu bombardée de questions !

On connaît bien le problème de la chute des cheveux chez l’homme mais qu’en est-il chez la femme ? La femme peut-elle être victime également de calvitie ?

Oui les femmes peuvent elles aussi perdre leurs cheveux, mais on parlera beaucoup plus rarement de calvitie (ce qui évoque l’aspect cuir chevelu lisse plutôt réservé à l’homme). La perte de cheveux chez la femme est essentiellement liée :

1. aux bouleversements hormonaux : adolescence, post partum, ménopause sont les trois grands caps à franchir. Des changements de nature du cheveu surviennent à ces moments : il s’affine et devient plus foncé en général. Un peu, c’est normal, mais quand l’affinement est trop important la chevelure perd de son volume et cela devient gênant.
2. à certaines pathologies : des problèmes de tyroïde (le plus fréquent) certaines maladies du système nerveux, une anémie récidivante ou chronique.
3. à des problèmes liés à l’hygiène de vie : tabagisme, régimes amaigrissants trop violents qui entraînent des carences et une fatigue accrue.
4. à des problèmes liés à un trouble psychologique, trichotillomanie ou besoin irrépressible  d’arracher les cheveux. Un cas fort intéressant a récemment été traité par greffe dans notre clinique.
5. à l’hérédité, notamment certaines formes d’alopécie androgénique (celle des hommes) mais avec des schémas différents répertoriés selon la classification de LUDWIG ou encore l’alopécie diffuse (qui atteint l’ensemble de la chevelure quelque soit la zone y compris la zone donneuse).

Curly hairQuels sont les signes qui alertent et quand consulter ?

On peut perdre des cheveux chaque jour, 50 à 100 sans aucun risque car 15% de la chevelure est en renouvellement permanent ; et deux fois par an, à la sortie de l’été et de l’hiver, on a une chute saisonnière tout à fait normale.

Quand s’inquiéter ?  Quand la chute se fait anormalement abondante, en dehors des saisons citées ci-dessous. Il faut alors chercher la cause de cette augmentation de la chute.
Dans quels cas la greffe capillaire est utile chez la femme ?

La greffe n’est indiquée chez la femme que lorsque des espaces se créent entre les cheveux naturels. Un espace d’1mm² est  nécessaire pour pouvoir ajouter sans risque des cheveux greffés entre les cheveux naturels.

Les cheveux implantés ne risquent-ils pas de tomber à nouveau ?

Les cheveux implantés viennent des follicules prélevés dans la couronne hippocratique (arrière de la tête) là où ils sont résistants et programmés génétiquement pour se renouveler à vie. Quand l’indication est bien posée,  ces cheveux résisteront toute la vie.

Peux-ton bénéficier d’une greffe à tous les âges ?

D’un point de vue technique on peut bénéficier d’une greffe capillaire à tout âge, mais en pratique il convient d’être prudent, donc :

  • Pas trop jeune (idéalement vers 30/35 ans)
  • Pas si la femme planifie une grossesse (mieux vaut attendre 6 mois à un an après bébé)
  • Pas trop âgé ( idéalement pas après 70 ans / mais tout dépend des cas et de l’état de santé de la personne)


Les cheveux greffés sont-ils de même qualité que mes autres cheveux ? Pourrais-je avoir des cheveux longs greffés ?

C’est votre cheveu, donc il n’y a aucune différence de qualité.

Le cheveu issu de la zone donneuse est de bonne qualité, plus épais que ceux de l’avant qui se sont affinés.  Et bien sûr vous pourrez les laisser pousser à volonté.
En pratique comment cela se passe ?

Le déroulement d’une séance sur une demis journée ou une journée en ambulatoire. L’intervention a lieu sous anesthésie locale, sans douleur, sans éviction sociale. Les soins post opératoires sont simples : shampoings et lotion ALOSTIL pour stimuler la pousse dans les mois suivants.

La greffe est-elle nécessaire ? Y a t-il d’autres solutions thérapeutiques ?

La greffe peut être nécessaire si le problème de cheveux génère un mal être ; un complexe, une perte de confiance.
Mais dans bien des cas pour la femme, il faudra envisager d’autres traitements.
1. Toujours commencer par un bilan sanguin complet à la recherche de problèmes plus  généraux (hormones, fer, thyroïde etc).
2. Un bilan capillaire : interrogatoire clinique détaillé et un examen du cuir chevelu avec une caméra grossissante qui permet de calibrer les cheveux et avérer les espaces entre les cheveux naturels.
3. Des traitements médicaux généraux pour traiter les problèmes particuliers ( hormones, Thyroïde, fer).
4. Des conseils d’hygiène de vie et de bonne santé du cheveu.
5. Des traitements locaux :
–    Minoxidil.
–    Des injections en intra musculaire pour stopper une chute brutale  (ex après une maladie, une grosse fatigue ou un stress).
–    Des injections locales en mésothérapie, multi injections de cocktail boosters (vitamines, acides aminés et  Acide hyaluronique).
–    LED en complément.

Conclusion

L’alopécie chez la femme (perte de cheveux) ne s’aborde pas de la même façon que chez l’homme pour qui elle est dans 99% des cas d’ordre androgénique et pour laquelle le traitement est simple :

  • Minoxidil et/ou Finastéride pour freiner la chute et maintenir la chevelure.
  • Greffe capillaire pour remplacer les zones manquantes.

Chez la femme il faut faire une analyse beaucoup plus poussée, prendre le temps d’un interrogatoire clinique et analyse ciblés.
Il faut presque toujours commencer par les traitements médicamenteux qui souvent suffiront avant d’envisager la greffe, rarement bonne indication chez la femme.
Mais quand l’indication est bonne, la greffe réussit aussi bien que chez l’homme.

Pour en savoir plus consultez le site web de la clinique du cheveu : http://www.calvitie-ohana.com/alopecie/alopecie-femmes.html

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email

Laissez un commentaire