20 ans de Solidarité Sida

avatar

le 19 juin 2012

Je prends soin de moi


© Solidays

Un show rock et sexy pour crier haut et fort joyeusement qu’il faut continuer à se battre pour vaincre ce fléau planétaire…

20 ans que l’association Solidarité se bat pour aider à vaincre le Sida de Paris à Bombay, de Dakar à Brasilia, en passant par St-Pétersbourg, Marseille ou Port-au-Prince afin d’aider les plus vulnérables et de réduire les inégalités dans l’accès aux traitements et aux soins. Un travail « main dans la main » avec les acteurs de terrain pour briser la

solidays

Pour sa 14e édition, Solidays annonce une programmation rock chic et électro choc

logique de l’inéluctable. Plus qu’une mission, un engagement porteur d’espoir… Et ce n’est pas le moment de s’arrêter, entre la dégradation de l’accès aux traitements et les discriminations, chaque maillon de la grande chaîne de Solidarité Sida doit resté mobilisé… Tant qu’à faire dans la joie et la bonne humeur !

Deux rendez-vous majeurs cette année 2012, la 14e édition de Solidays du 22 au 24 juin et un concert exceptionnel et unique donné le 29 septembre 2012 à Bercy pour les 20 ans de l’association Solidarité Sida. Réservons illico !

> 20 ans de Solidarité Sida le 29 septembre
Comme Luc Barruet le dit LIRE Le chiffre… « Faisons rimer musique et solidarité » dores et déjà en achetant un billet pour le concert « Rock the World » qui sera donné en septembre. La billetterie est ouverte depuis le 13 juin, 15 000 billets ont été mis en vente dans les points de vente habituels à partir de 39 € et pour les 5 000 premiers acheteurs à 29 €. Une joyeuse et concrète façon de contribuer efficacement aux actions de prévention et d’aide aux malades de Solidarité Sida dans plus de 20 pays.

> 14e festival Solidays du 22 au 24 juin
• De la musique. Pour cette 14e édition, le rock chic et l’électro choc seront à nouveau en vedette, têtes d’affiche ou petits groupes jouant sur les mêmes scènes, c’est ça aussi la solidarité. Aux côtés de The Kills pour leur unique date parisienne, les djs fous et atomiques de Birdy Nam Nam et The Bloody Beetroots viendront pour la première fois enflammer l’hippodrome avec leurs mix sonores et visuels, de même que Charlie Winston, Danakil et Orelsan, doublement récompensé aux Victoires de la musique. Fidèles parmi les fidèles de Solidarité Sida : Shaka Ponk et Zebda, et grand retour sur scène des General Elektriks et Garbage, aux côtés de pépites venues d’ailleurs, comme Miles Kane, Ayo et 1995…
• Du bien-être !Nouveau cette édition 2012, le Village Bien-être de 600 m2 imaginé par des élèves des Ponts et Chaussées, pour soulager et détendre le staff des 1000 bénévoles et 500 professionnels qui

solidays

1000 jeunes bénévoles et 500 bénévoles professionnels, dont Lena Frey, professeur de yoga, bénévole depuis 18 ans

travaillent gratuitement pour l’association, cette année en plus des massages et séances sportives, seront donnés des cours de yoga, entre autres par notre professeur de yoga préféré, Lena Frey, elle-même bénévole Solidays depuis 18 ans. Tandis que le public bénéficiera de séances de shiatsu, ostéopathie et chiropractie.
• Du sens. Pour beaucoup, Solidays est un pèlerinage festif et solidaire. Un festival porteur de sens qui propose des espaces originaux et ludiques où les festivaliers, jeunes et moins jeunes, vont à la rencontre de militants du monde entier, assistent à des débats et tables rondes et appréhendent un peu mieux les enjeux liés au développement. L’occasion d’y rencontrer les associations de lutte contre le sida venues d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine, de France et d’Europe. Souvent unique refuge pour les malades comme pour les communautés entières, ces associations jouent un rôle essentiel (rendez-vous samedi à 17h30).

solidays

Les associations de lutte contre le sida venues d’Afrique – le patchwork de la mémoire à Solidays – Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence

• La mémoire. À ne pas manquer, la cérémonie du « Patchwork des noms » rend hommage à la mémoire des victimes du sida. Une trentaine de patchworks confectionnés par les proches des personnes disparues est déployée sur l’hippodrome. Les concerts marquent une pause pour laisser chacun se recueillir (dimanche à 15h).
• De l’humour. Ne soyez pas étonnés de rencontrer les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, des bonnes sœurs à l’allure originale prêchant la tolérance, la paix et la non-violence. Un style décalé et provocant pour faire réfléchir et changer les habitudes. Il faut assister à une de leurs messes organisées au Forum vendredi et samedi à 20h30 et à leur grande messe sur la scène du César Circus dimanche à 18h30.
• Les enfants aussi. Un Espace Kids, arboré de 300m2 à l’abri du tumulte de la foule, est ouvert gratuitement à tous les enfants âgés de 3 à 10 ans. Proposant des activités, goûters et ateliers, ainsi que spectacles participatifs et contes musicaux. Pré-inscription obligatoire en ligne sur le site Solidays.org rubrique « Pratique ».

Informations et réservations : www.solidarite-sida.org
Billets en vente dans les points de vente habituels.
Plus d’informations sur : www.solidays.org
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

3 commentaires

  1. avatar Véronique Geoffroy
    Vendredi 29 juin 2012 à 17:58

    Même un dimanche pluvieux ne suffit pas à doucher les envies musicales et solidaires d’un public fidèle. Solidays l’a démontré une nouvelle fois. Tout le week-end, sur scène ou dans les allées du festival, les sourires étaient nombreux et les rencontres toujours fécondes. Artistes, bénévoles et festivaliers sont unanimes : cette 14e édition est l’une des plus belles de toutes. Et ce ne sont pas les chiffres qui contrediront ce sentiment.
    Avec 161 340 festivaliers au compteur et 1,5 million d’euros de recette estimée, les objectifs que nous nous étions fixés ont été dépassés. C’est une très bonne nouvelle. Solidarité Sida va pouvoir maintenir ses actions de prévention et d’aide aux malades de Bombay à Dakar ou de Marseille à Bobigny.

  2. avatar Véronique Geoffroy
    Dimanche 16 septembre 2012 à 8:43

    Décidément, la crise n‘épargne personne. Solidarité Sida se voit contrainte d’annuler « Rock the World », le concert des 20 ans, prévu le 29 septembre à Bercy. Une décision difficile à 15 jours d’un week-end anniversaire très attendu par les forces vives de l’association. Heureusement, la Love Life Parade du lendemain promet une belle mobilisation jeune et solidaire.

    On l’entend partout depuis quelque temps, la crise économique s’est bel et bien installée et plus aucun secteur ne semble épargné. Même Solidarité Sida, malgré ses nombreux soutiens n’est pas imperméable à l’environnement économique et porte aujourd’hui ses projets dans un contexte devenu très difficile.

    Comme beaucoup de spectacles actuellement, la billetterie n’est pas à la hauteur des attentes. Près de 40% des billets sont vendus mais, au regard des objectifs de récolte de fonds de l’association, c’est insuffisant pour pouvoir dégager les bénéfices nécessaires au financement de programmes d’aide aux malades et de prévention.

    L’ensemble des artistes, partenaires et prestataires solidaires engagés dans l’aventure de Rock the World partage avec Solidarité Sida un choix difficile mais nécessaire à 15 jours de la manifestation.

    Dès lundi, les détenteurs de billets pourront se faire rembourser auprès de leur point de vente.

    Les 20 ans de l’association seront tout de même célébrés en musique avec la Love Life Parade. Le dimanche 30 septembre, 500 000 jeunes sont attendus dans les rues de Paris pour faire plus de bruit contre le sida et défendre l’accès aux traitements dans les pays en développement. Rendez-vous à 14h, place de la Bastille.

    Plus d’infos sur solidarite-sida.org

  3. avatar Véronique Geoffroy
    Mardi 25 septembre 2012 à 8:59

    Tous à la Bastille avec Solidarité Sida
    Pour ses 20 ans, Solidarité Sida crée l’événement avec la Love Life Parade, le premier « festival sur roues » dans les rues de Paris. Rendez-vous dimanche à 14h place de la Bastille pour une déambulation musicale et solidaire avec 30 groupes à l’affiche. Une manière originale de dire « Merci » et de rappeler que la lutte n’est pas finie.
    Plus de bruit contre le sida

    Ce n’est pas Solidays mais ça y ressemble. Sauf qu’à Longchamp, les scènes n’ont pas de roues. Dimanche dès 14h, ils seront plus de 200 artistes à prendre la route pour rejoindre la place de l’Opéra sur 10 chars transformés en scènes mobiles.
    Au programme : 30 concerts live pour faire plus de bruit contre le sida > C2C, Danakil, Skip the Use, Bénabar, Raggasonic, Don Rimini, Naive New Beaters, Orchestre National de Barbès, Deportivo, Beat Assailant, la Rue Kétanou, Didier Wampas, Dope D.O.D, Missill, Didier Wampas, Sporto Kantès, DJ Zebra, Congopunk, R-Wan, Biga*Ranx, Le Peuple de l’Herbe, HK & Les Saltimbanques, Triggerfinger, Kao, Debout sur le Zinc, We are the 90’s, Deluxe, Twin Twin, Birdy Hunt et Blackfeet Revolution. La répartition par char et l’ordre de passage des artistes seront à découvrir sur place dans le programme officiel.

    L’espoir de l’accès universel aux traitements

    Une parade festive qui n’oublie pas d’être solidaire. Face aux politiques d’austérité qui se renforcent et fragilisent les plus démunis, face aux inégalités d’accès aux traitements dont on sait aujourd’hui qu’ils sont cruciaux pour faire reculer l’épidémie, Solidarité Sida lance à tous un appel à la mobilisation. Le sida doit rester sur le devant de la scène médiatique, politique et citoyenne pour qu’un jour l’accès universel puisse être une réalité. L’enjeu est de taille.
    Profondément attachée à une solidarité sans frontières, Solidarité Sida réaffirme avec cette initiative sa confiance en la jeunesse pour changer le monde. Alors, dimanche, venez avec vos amis, vos collègues ou en famille pour défendre aux côtés de l’association l’idée d’une France solidaire et déterminée à rendre les traitements accessibles à tous, malgré la crise financière et économique.
    Plus Infos > solidarite-sida.org

Laissez un commentaire