Risques obésité et diabète

avatar

le 13 novembre 2012

Je me nourris bien


© ICCR et AFD

En cette Journée mondiale du Diabète qui aura lieu ce 14 novembre 2012, prenons conscience des risques majeurs sur notre santé et adoptons les bonnes attitudes pour se sentir bien.

ALERTE ! 7 millions de personnes obèses et 3 millions de personnes diabétiques en France, 50% mourant d’une maladie cardio-vasculaire LIRE Le chiffreobesite diabete

Kesako l’obésité abdominale et le diabète de type 2 ?
Une étude toute chaude publiée dans la revue de l’association médicale américaine confirme qu’il y a deux types d’obésité : viscérale ou sous-cutanée, la première étant la forme dangereuse pour la santé développant le diabète de type II, la graisse étant logée dans la cavité abdominale sous l’enveloppe musculaire et non sous la peau, accompagné d’accumulation de lipides, de graisses en des endroits non souhaités : le foie infiltré de graisse, le cœur baigne dans la graisse, le muscle squelettique.
Ces dépôts de graisse « ectopique » associés à toute une série d’anomalies augmentent le risque de diabète et de maladies cardio-vasculaires. Ce n’est pas une maladie mais un facteur de risque pour le développement du diabète et des maladies cardio-vasculaires équivalent à avoir un cholestérol élevé, à fumer ou à faire de l’hypertension.
La mauvaise nouvelle c’est que cette graisse viscérale cause préjudices à la santé, la bonne nouvelle validée par les études c’est que si l’on perd un tout petit peu de poids la première graisse mobilisée est cette mauvaise graisse viscérale et incidemment celle du foie ainsi que la graisse ectopique qui enveloppe le cœur.
Donc si on bouge tous les jours et améliore ses habitudes alimentaires, on va mobiliser de façon sélective cette graisse viscérale ectopique et rapidement améliorer la condition physique, assure le Dr Jean-Pierre Després, directeur scientifique de l’ICCR au Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. > Voir la vidéo

Un phénomène de civilisation
Aucun pays n’est épargné par le diabète d’où ce 14 novembre 2012, décrété Journée Mondiale du Diabète, organisée par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). C’est une maladie de civilisation qui va conduire à l’obésité viscérale, risque majeur car beaucoup de mauvaises graisses viscérales ectopiques, accumulées aux mauvais endroits (foie, cœur) augmente les risques cardio-vasculaires, donc importante la combinaison : un mode de vie actif et une alimentation de qualité, y a pas de meilleur médicament, insiste le Docteur Jean-Pierre Després, directeur scientifique de l’ICCR au Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. > Voir la vidéodiabete

Comment combattre les risques d’obésité ?
Il faut garder à l’esprit que Mère Nature nous a conçu pour l’activité physique. à l’époque de l’homme cueilleur-chasseur il fallait se déplacer 15-20 km par jour, notre physiologie n’est pas préparée à cette sédentarité, même la salle de sport ne suffit pas, il faut en plus de l’activité physique vigoureuse créer des opportunités physiques dans notre quotidien marcher pour aller chercher le pain, monter les escaliers, manger moins gras et moins sucré, arrêter les boissons sucrées complètement inutiles entraînant l’obésité viscérale, surtout il faut limiter la surconsommation de produits alimentaires transformés à forte densité énergétique et à faible teneur nutritive, il faut se faire plaisir dans un mode de vie équilibré, une tablette de chocolat, une boisson sucrée de temps à autres d’accord mais pas plus, y a des adolescents qui cultivent leur bilan énergétique en buvant 3 à 4 maxi boissons sucrées, boire c’est avant tout s’hydrater donc boire de l’eau et se faire plaisir à l’occasion. Point barre. > Voir la vidéo…

> Pour combattre ce fléau, l’ICCR souhaite faire éducation médicale et populaire afin d’améliorer la qualité de l’alimentation, apprendre à mieux boire à s’hydrater en buvant plus d’eau et encourager les gens à s’activer davantage, meilleur médicament disponible pour faire fondre cette graisse viscérale ectopique. Bref, aller vers une diminution du tour de taille des nations, une amélioration de leur condition physique et respiratoire et l’amélioration de la qualité nutritionnelle… à l’échelle internationale !
> Voir la vidéo

Plus dinformations auprès de :
• L’ICCR : www.myhealthywaist.org
• L’Association Française des Diabétiques : www.afd.asso.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire