Aïe mon dos ! Dangereux l’amour et le kama-sutra ?

avatar

le 22 juillet 2011

Je prends soin de moi


© Jean Augagneur/Ed. Jouvence

C’est que faire l’amour, c’est du sport… en chambre –ou ailleurs- mais c’est une véritable activité physique ! Gare au dos, poussez pas…

amour sexe

C'est vrai que c'est du sport l'amour, surtout la discipline Kama-Sutra, un art nuptial !

L’été est la saison propice aux amours, on a le temps de se regarder l’un l’autre, plus beaux que d’habitude sans les cernes du stress et dorés à point. Pour bien cultiver notre amour, entretenir la passion et s’aimer toujours sans complexe et sans se prendre la tête, on a nos petits trucs à nous.

C’est bien le Kama-Sutra ?
Mais c’est bien gentil de vouloir réviser le Kama-Sutra, alors qu’on n’est pas un grand sportif le reste de l’année. Tenez au passage, je vous recommande le très amusant et déshinibant « Petit Cahier d’Exercices du Kama-Sutra » par Frédéric Ploton et illustré avec humour et amour par Jean Augagneur, publié aux Éditions Jouvence.
kama sutraVéritable encyclopédie de l’art d’aimer, le Kama-Sutra, écrit entre 320 et 540 après J.-C. par l’indien Vatsyana Mallanaga, est loin de se résumer à un catalogue de positions érotiques et d’acrobaties coquines. On y trouve, entre autres choses, un traité sur l’art de la rencontre et le choix de son partenaire, des conseils sur l’art des caresses et des morsures amoureuses, des pistes quant à la gestion des relations extraconjugales, etc. Un petit cahier de jeux amoureux parfait pour les vacances. Allez Jules viens, on révise… et que ça saute !

Savez-vous que faire l’amour peut être destructeur pour votre dos ?
… Nous alerte Laurent de Beaucaron, coach bien-être, massothérapeute et moniteur fédéral d’apnée, réputé pour ses trois techniques de détente pratiquées maintenant depuis 20 ans : Le Yataé, le Massaé et le Watéo formant à elles trois le concept d’équilibre entre le corps et l’esprit, «Ma-sage’S». « Il est fort regrettable de constater et d’associer, dans une grande majorité de cas étudiés depuis 20 ans, un plaisir totalement sain, bon et naturel pour le corps à une souffrance souvent pénible voir traumatisante : celle du dos ! »

Pourquoi on n’est pas toujours à la hauteur ?
En effet, nous savons tous que la partie du bas du dos, appelée « lombaires », est fragile et souvent, voir très souvent, elles nous rappellent à l’ordre dans maints actes de la vie quotidienne. Or il s’avère que celle-ci est particulièrement sollicitée lors d’un rapport sexuel. Zut alors !
> Petit rappel mécanique valable aussi bien pour Madame que pour Monsieur. J’ai rarement vu deux corps tendus comme des strings pouvant s’accoupler correctement, observe Laurent de Beaucaron. Il va s’en dire qu’il faut bien bouger son corps afin de rendre l’acte amoureux savoureux et bon. Et on ne s’accouple pas non plus avec nos oreilles (si

Il est regrettable d’associer un plaisir sain, bon et naturel pour le corps à une souffrance pénible voir traumatisante, celle du dos !

c’était le cas nous aurions de gros problèmes de cervicales), mais bien avec notre sexe. Madame doit savoir positionner son « ouverture » afin que Monsieur puisse correctement la combler de son « bambou impérieux »… Oui mais, afin d’être efficace le bassin doit être en mouvement, être bien mobile. Et c’est là que se situe le problème. La mécanique du bassin entraîne toute une chaine de muscles et d’articulations, comme les abdominaux, les vertèbres lombaires (vous savez là où les début de sciatique naissent) en autres.
kama sutra> Travaux pratiques, peu pratiques, essayez donc de constater par vous même : Madame s’allonge à plat ventre ou à quatre pattes. Automatiquement Madame va relever son joli fessier pour se présenter à Monsieur. Et bien à ce moment précis « Clac » entre les vertèbres lombaires et sacrées ! Comme c’est agréable de bouger, on accentue la problématique.
Idem pour Monsieur, qui ne va pas bouger d’avant-arrière comme la tour de Pise, ni faire un demi tour une fois arrivée au bout, non, il va bien sûr actionner la rotation de son bassin bien souple (n’est ce pas ?) afin de prodiguer grâce à sa virilité saillante le meilleur mouvement savamment orchestré de « va et vient » à des rotations, le tout dans un tempo divers et varié au fil des cris de Madame… Ce genre de prouesses va rapidement devenir traumatique pour son dos voir également au niveau des hernies intestinales…

La bonne position,
Suivez le guide…

Tout ça, non pour dénigrer l’acte sexuel si sain et si bon, mais plutôt pour donner quelques conseils avisés afin de pouvoir tortiller du bassin de façon « politiquement correct » sans en avoir plein le dos… et risquer le ridicule,
merci Laurent !
1. Essentiels, les muscles des abdominaux jouent le rôle principal. Donc on gonfle le ventre ou on le lâche (c’est déjà le cas, d’accord !), oui en constatant le creux dans les lombaires. On Inverse ensuite le mouvement en rentrant le ventre (on serre les abdominaux et souffle l’air), le creux va s’estomper pour s’aplatir et automatiquement protéger les lombaires.
2. Le ventre, lui, doit rester rentré. Ben oui c’est du sport… en chambre ! On le garde ainsi puis inspire en se grandissant, ce qui va étirer la taille et dépincer les vertèbres lombaires… Magique !
3. Quant aux muscles du bas du dos, souvent beaucoup trop raides, il faut les étirer. C’est le principe de se plier en deux les jambes tendues. Là aussi attention, il faut toujours conserver le ventre serré. Abdominaux oblige !
4. Maintenant, la respiration. II est très important de ne jamais la bloquer. Le souffle accompagne chaque mouvement, aussi bien dans une contraction que lors d’un relâchement, comme dans tout sport… Amusez vous à respirer lentement et profondément tout en visualisant comment et où votre corps agit ou réagit comme un ballon !
5. Pour terminer, pas la peine de jouer les héros et de demander au corps l’impossible. Cela évitera toute douleur aigüe ou pincement. Sachant qu’il y a aussi les préliminaires, souvent très doux et imbattable pour allumer le feu. Et d’ailleurs, il n’y a pas le feu au lac, on prend tout son temps, pour toujours mieux recommencer. Dans ce cas précis la performance ne rime pas forcément avec la qualité.

Beaucaron

Laurent de Beaucaron en séance de Yataé

On n’y arrive pas,
on fait quoi ?

Si ça coince vraiment, dommage pour la sieste crapuleuse là tout de suite maintenant, et il y a urgence à y remédier rapidement, de façon efficace et durable. Le bon Laurent de Beaucaron, coach en bien-être et forme, recommande dans ce cas précis le Yataé, discipline relaxante, respiratoire et posturale qui aide à la maîtrise du corps, tonifie ce ventre et ce dos ramollos, faisant travailler les abdominaux par la respiration, profonde et douce… pour pouvoir jouer au héros sans avoir à « coupez ! » en pleine action. Parce qu’y a pas que l’été qu’on fait l’amour, hein !
Ah, et si ce « cassage » de dos vous a coupé tous vos effets, je vous recommande les viagras verts, que du naturel pour un acte ni naturel… Pour redémarrer au quart de tour, l’été n’est pas fini !

• « Petit Cahier d’Exercices du Kama-Sutra », 6,50 €, Éditions Jouvence. En librairie.
• Cabinet Laurent de Beaucaron : 15, rue de Seine, 92100 Boulogne. Tél. : 06.79.96.03.84, laurent@beaucaron.com
Voir son site : www.beaucaron.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire