Mon enfant a peur

avatar

le 10 octobre 2011

Je chéris mes enfants


© Jean Augagneur

Angoisse, crainte, peur, stress sont le lot de plus en plus d’enfants scolarisés en primaire et au collège. Pourquoi ? Comment le gérer ?

« Maman j’ai mal au ventre », « Maman, je veux rester à la maison. »… On estime entre 3 et 5 % des enfants, davantage les garçons que les filles, en Occident à refuser d’aller à l’école ou au collège. L’âge du refus scolaire se déclare à plusieurs âges : de 5 à 7 ans, et notamment lors de l’entrée au CP, à 11 ans pour l’entrée en 6e, et à l’adolescence vers 14 ans. Lire également Le chiffre sur le refus scolaire anxieux expliqué par le Dr Stephan Valentin.

peur Pourquoi tous ces stress
à leur âge ?

Peur du noir, crainte de l’échec, angoisses de séparation ou d’abandon, peur du loup ou de la mort sont autant de phénomènes normaux et structurant (sauf cas pathologiques) de la vie psychique de l’enfant, explique Stephan Valentin dans « Les angoisses chez l’enfant », paru aux Éditions Jouvence. Docteur en psychologie et enseignant, spécialiste de l’enfant et de l’adolescent, il passe au crible de l’analyse psychologique les grands thèmes des peurs et angoisses infantiles nous prodiguant à nous parents de précieux conseils pour rassurer nos bambins et les aider à gérer leurs émotions, qui peuvent aller jusqu’à les terrifier.

Comprendre pour apaiser
Il s’agit de réaction normales face aux enjeux inévitables de leur vie : déménagement, changement d’école, décès d’un proche ou même de son animal de compagnie, séparation ponctuelle d’avec ses parents, naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, dispute des parents, divorce…
Rassurons-nous l’angoisse n’est pas forcément nocive pour l’enfant. En effet, chaque événement qui bouleverse son équilibre émotionnel peut favoriser la structuration de sa personnalité, pour autant que ses parents et proches sachent l’aider à gérer et à apprivoiser ses peurs. « C’est ainsi que l’enfant grandit et gagne en maturité » nous r/assure Stephan Valentin.
Véritable outil pour se sentir bien, ce petit livre de 96 pages purement pratiques répond précisément à ses craintes et nos questions quant à ses signes d’angoisse. Chaque situation est détaillée avec ce qu’il ne faut surtout pas faire et ce qu’il est conseillé de faire pour soulager nos enfants : le refus scolaire anxieux, la peur générée par un film vu à la télé, la mort de mamie, le départ de la maison de papa… On va rapidement à l’information souhaitée, un livre-guide pas prise de tête pour que nous nous sentions tous bien, petits et grands, et vivions en harmonie.

Dans le registre des peurs, Stephan Valentin a publié « Pourquoi nous adorons les histoires de vampires » toujours aux Éditions Jouvence.

« Les angoisses chez l’enfant », 4,90 €, Éditions Jouvence. En librairie.
Pour contacter l’auteur/ledocteur, voir son site : www.stephan-valentin.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire