3 % Blues saisonnier

avatar

le 30 décembre 2011

le chiffre


© Philips

Pas facile de passer l’hiver indemne sous nos tristes tropiques !

3 % des Français, surtout les femmes, souffrent de dépression saisonnière. Il faut avouer que l’hiver est assez difficile pour l’organisme. Et notamment le mois de décembre, synonyme de fêtes qui sont pour certains sans famille insupportables, pour d’autres perturbantes du point de vue de l’organisme, la faute aux repas de fêtes trop lourds, à l’abus de boissons alcoolisées plusieurs jours d’affilée, sans compter le manque de sommeil à réveillonner, ajouté à cela des jours trop courts, une luminosité insuffisante, et le froid qui nous glace les os, brrr…Comme l’explique le Dr Duforez, médecin spécialiste du sommeil, praticien hospitalier du Centre du Sommeil à l’Hôtel Dieu à Paris et co-fondateur de l’European Sleep Center « à l’hôtel Dieu, le 1er lundi du mois de janvier, le standard explose. C’est le jour de l’année où nous avons le plus de demande de consultations pour dépression saisonnière ! »

S.0.S. Lumière !
En effet, en s’exposant pendant 30 minutes à une lumière de minimum 250 lux au lever du jour, l’organisme sécrète de la sérotonine, hormone responsable de l’éveil, également appelé « hormone du bonheur » pour son influence sur l’humeur… Bienvenue donc la luminothérapie, source de bien-être en hiver. LIRE Les bienfaits de la luminothérapie…

3 façons d’éviter le blues de l’hiver
• Personnellement, je suis passée depuis deux hivers au réveil lumino dit « simulateur d’aube ». Je me lève ainsi beaucoup plus facilement, sans la violence du tonitruant réveil.
• Pas mal pour les bureaux mal éclairés, les lampes de luminothérapie dont les effets cliniques prouvés permettent de retrouver peps et dynamisme et de traiter les dépressions saisonnières.
• Pour les intérieurs peu lumineux, il y a également des lampes de couleurs pour remettre son horloge biologique au zénith. LIRE Luminothérie colorisée…

Allez courage, on en n’est qu’au début de l’hiver !

Sources : Philips et Centre du Sommeil à l’Hôtel Dieu à Paris.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar gerard
    Jeudi 12 janvier 2012 à 15:44

    On peut aussi prendre une fleur de Bach : Moutarde, dont une des spécificités est d’aider en cas de déprimes crépusculaires, ou de déprimes saisonnières quand le soir tombe, et que l’éclairage public est absent et ne vient pas suppléer ou quand la luminosité est au plus bas en hiver.
    Cette fleur et d’autres font partie de l’élixir : « Déprime »

Laissez un commentaire