Papeterie verte

avatar

le 17 mars 2010

Je passe au vert


© International Paper et Pilot

Du papier écoLocalOgique et un stylo recyclé pour écrire de beaux mots sans « maux dire » !

C’est fou ce qu’on consomme encore comme feuilles de papier quoiqu’on hésite maintenant à imprimer et passe d’un stylo à un autre sans même en finir l’encre, quelle époque !

Prenons la bonne rame
À Saillat en Haute-Vienne, l’usine de pâte à papier Rey a adopté une démarche éco-responsable depuis 1990. Elle peut se targuer aujourd’hui de bénéficier des certifications ISO 14001 et ISO 9001/2000 codifiant le management environnemental depuis 1996, et d’être la seule usine intégrée du genre à avoir obtenu l’Écolabel européen en 2009, en tant que fabricant de pâte à papier et de papier, de façon éco-durable, en consommant peu d’énergie et en limitant les émissions de gaz à effet de serre et de souffre.
En clair, le papier est fabriqué en France, donc pas de pollution aérienne pour arriver en rayon, à partir de bois collectés dans un rayon de 150 km maximum, bois provenant des résidus de scieries et des coupes d’éclaircies permettant de dynamiser naturellement la croissance de la forêt. Le papier est produit sans agent de blanchiment, ce qui lui confère une teinte ivoire naturelle disons-le « du plus bel effet ! ». Enfin, l’énergie fournie pour la production de la pâte à papier et la fabrication du papier provient à 85% de la biomasse, faisant du site de Saillat l’un des plus performants au monde en terme d’émissions de CO2. Deux autres usines du genre ont également été implantées en Russie et en Pologne.

La pâte à papier est produite à partir de bois recyclés et sans agent de blanchiment, ce qui lui confère une teinte ivoire naturelle
disons-le « du plus bel effet ! ».

Ainsi, depuis 1990, les émissions de CO2 de l’usine de Saillat ont diminué de 63 %, un chiffre largement supérieur à la moyenne de 27 % imposée par le CEPI et aux 8 % requis par le protocole de Kyoto. À la suite d’une étude réalisée pendant 3 ans par les chambres d’agriculture françaises, l’usine de Saillat a instauré en 2001 un partenariat avec les agriculteurs locaux afin de convertir les cendres en engrais. Chaque année, 9 000 tonnes de cendres sont ainsi données aux 89 agriculteurs locaux qui les épandent sur plus de 700 hectares. Le calcium et la potasse contenus dans les cendres améliorent la qualité du sol. Cette initiative a également permis de réduire de 60 % la quantité de déchets produits à l’usine de Saillat. Pour au final un papier à peine plus cher, 5% de plus que le papier blanc « polluant ».

Adoptons une plume écologique
Va pour le papier recyclé couleur ivoire, maintenant au tour du stylo avec lequel je vais écrire dessus… plus vert forcément !
Précurseur en la matière, les stylos écologiques Begreen de Pilot, fabriqués depuis 2006 en plastique recyclé (au minimum 70%) dans les usines certifiées ISO 14001, sont aussi fortiches en classe ou pour signer des contrats que la gamme standard au même prix (qui n’a finalement rien d’intéressant à raconter). Et la gamme est complète, allant du stylo à bille, au marquer, rollers et porte-mine, rechargeables selon les besoins et dépourvus de packagings. Pilot a ainsi pu économiser plus de 111 tonnes de plastiques en 2008. En vedette, le dernier modèle : le stylo « B2P » (Bottle To Pen) fabriqué en plastique de bouteille d’eau recyclé dans l’unité d’Allonzier-la-Caille.

Le papier Rey Econature est produit par International Paper, environ 4,75 € la ramette de 500 feuilles A4 en 80g, disponible dans les commerces spécialisés et en grandes surfaces.
Les stylos B2P existe en 4 couleurs, 1,99 €, Pilot. Rayon papeterie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Eric Yvars (TrainingSports3)
    Dimanche 4 avril 2010 à 22:11

    D’un côté on essaye de limiter l’utilisation du papier, d’un autre on nous annonce que le moindre clic sur nos PC entraîne une consommation très importante d’énergie ! Dur de s’y retrouver, même si tout réside dans la mesure et l’absence de gâchis

Laissez un commentaire