En hausse, les vins bios

avatar

le 14 février 2010

Je passe au vert


© D.R.

La viticulture bio redonne le goût de boire un verre de vin.

Tandis que la consommation de vin chute, la culture la viticulture bio progresse. Les chiffres en témoignent, en 2008 les surfaces de vignes en agriculture biologique et biodynamique représentent 28.190 hectares (contre 22.509 ha en 2007) dont 15.663 ha en bio et 12.527 ha en conversion. Ce qui représente 2.301 exploitations contre 1.907 en 2007. L’augmentation des terres cultivées en bio est de 25,6 % en 2008 par rapport à 2007, qui faisait suite à une augmentation de 20 % en 2007 par rapport à 2006.

Suivons le guide
« Le Nouveau Guide des Vins Bio 2010-2011 » par Evelyne Malnic et Georges Lepré, sert de trait d’union entre les vignerons qui se distinguent par leur engagement, leurs efforts et le consommateur à la recherche de produits vrais, naturels et sains pour eux et l’environnement.

« C’est à boire qu’il nous faut, oui mais bio ! »

La participation des vignerons est volontaire et gratuite. Seuls les vins bio (biologiques et biodynamiques) certifiés ou en cours de conversion (à partir de la 2e année) ont été recensés. Ainsi 635 vins de 243 domaines portant sur les derniers millésimes mis en bouteille ont été dégustés et 546 ont été retenus et classés par deux grands professionnels, Georges Lepré, maître sommelier et Antoine Pétrus, meilleur jeune sommelier de France 2007, alors assistant chef sommelier au Restaurant « Les Ambassadeurs ». Le guide est complété par des informations utiles pour tout connaître sur le vin bio, les labels et les certifications, les chartes de vinification, les concours… et par un carnet d’adresses pour savoir où acheter les vins.

« Le Nouveau Guide des Vins Bio 2010-2011 », 19,90 €, Éditions Sang de la Terre. En librairie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire