Dépollution globale

avatar

le 24 mai 2010

Je passe au vert


© D.R.

L’art de redonner au corps et au mental les moyens d’évacuer les « poisons » qui nuisent à mon bien-être. 10 chemins à suivre pour (re)prendre ma vie en main et avoir une meilleure hygiène mentale et physique.

C’est fou tout ce qui peut « polluer » notre vie quotidienne, depuis l’air que nous respirons, les aliments et les cosmétiques que nous consommons, nos émotions et le stress, sans parler des médias et de la politique… Dans « La société toxique », un manuel de dépollution mentale optimiste, l’auteur Pryska Ducœurjoly, journaliste spécialisée dans l’environnement et formée à la naturopathie, nous livre ses trucs pour rester capable de défendre nos propres intérêts, ne pas se laisser influencer par tous ces lavages de cerveau sournois et trouver le mode de vie le mieux adapté à une pleine santé.

Il faut éliminer
Après des années de déni scientifique, il est désormais admis que nous marinons dans un bain quotidien de toxiques avec lesquels bon an mal an notre organisme compose, lui imposant un surcroît de travail en plus de ses fonctions habituelles qui sont de manger, récupérer, penser (oui ça brûle aussi des calories) et se dépenser. Outre le fameux slogan « buvez, éliminez », maintenant il faut ajouter « détoxiner » ! Et ce n’est pas une simple question de mode, il est primordial pour se sentir bien, pour sauver sa peau, de se détoxiner, car toutes ces toxines modernes s’accumulent et entravent notre dynamisme naturel quand elles ne nous déclarent pas des pets de travers du genre fatigue, nausées, allergies ou mal de dos que l’on va encore soigner avec des molécules chimiques, le cercle infernal. Stop !

Intoxication et intoxination
Gare à l’intoxication (toxiques venant de l’extérieur) comme à l’intoxination (toxines produites par le corps) ! Et oui, on est pollué de partout ! Il y a les toxiques provenant de l’extérieur comme les engrais et

Outre le fameux slogan « buvez, éliminez », maintenant il faut ajouter « détoxiner » !

pesticides, les additifs de l’industrie agro-alimentaire, les médicaments pharmaceutiques, la pollution de l’air et de l’eau, la cigarette et tous les faux-amis alimentaires comme le thé et le café, le sucre, l’alcool… Et il y a les toxines que notre organisme produit, à savoir les cellules mortes, les débris issus de la vie cellulaire (urée, acide urique), les toxines sécrétées par certains micro-organismes qui nous parasitent (vous savez les champignons de ver solitaire qui grattent le derrière), les ralentissements digestifs, sans oublier le stress, véritable toxique !

Comment se dépolluer ?
1. Ne pas subir le formatage médiatique, ne pas se laisser influencer, bouffer les neurones par la télévision et toutes ses publicités trompeuses, ses journaux télévisés démoralisants et tous ses débats stériles entre experts « bien-pensants ». Et retrouver notre libre-arbitre.
2. Dire tout simplement non au stress et à toute forme de poison mental, donc ne pas se laisser miner le moral au boulot, l’essentiel étant de s’épanouir dans son travail, bon point de départ pour gérer son stress.
3. Éviter au maximum de prendre des médicaments, limiter la prise aux périodes indispensables.
4. Consommer de plus en plus de produits bio ou simplement naturels, c’est-à-dire limiter l’absorption de pesticides pour mieux se sentir.
5. Faire des cures annuelles à base de plantes pour purifier le sang et soulager le foie, véritable station d’épuration du corps.
6. « Bouger, éliminer », n’est pas un vain mot pour limiter les maux. Non seulement tonifier le cœur, le souffle et les muscles, mais ça fait transpirer un minimum favorisant ainsi l’excrétation des toxines du foie, des reins, des poumons, des intestins et de la peau. Alors maintenant que les beaux jours reviennent, allons courir une heure 1 à 2 fois par semaine, marchons, pédalons, nageons, rollons…

« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein.

7. En complément, on peut pratiquer sauna ou hammam 1 à 2 fois par semaine, moins sportif mais ça fait la peau douce, atténue douleurs dos et lombaires, évite les rhumes et ça détend un maximum.
8. Idéale également la détoxination par électrolyse par les pieds à pratiquer une fois par mois, j’ai testé c’est hallucinant tout ce que l’on peut contenir comme polluants !
9. Indispensable, les parenthèses à se faire plaisir, les sorties entre amis, les fou-rire… être heureux !
10. Et puis remettons nous à chanter aussi, entre amis le soir, en chorale pour se défouler et s’améliorer, ça fait chaud au cœur et à la tête.

Il est temps de retrouver « Un esprit sain dans un corps sain » comme le préconisait déjà Montaigne il y a 5 siècles, en prenant à contresens les routes du prêt-à-penser de notre société toxique afin d’espérer une évolution bienfaisante. Essayons, manuel pratique de dépollution mentale et physique en main, y a pas de mal à se faire du bien.

« La société toxique » par Pryska Ducœurjoly, 18,90 €, Respublica Éditeur. En librairie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire