Anti-cancer le curcuma

Une épice pleine de soleil et de vie !

De la même famille que le gingembre et la cardamone, le curcuma est une plante dont le rhizome (la racine) est cultivé depuis toujours en Asie pour être utilisé comme épice en cuisine, mais également comme teinture pour les tissus (les bures des moines bouddhistes), comme ingrédient de masque de beauté en Thaïlande, comme désodorisant des peaux de bêtes, comme médecine aussi me révèle Garance Leureux dans « Curcuma en cuisine »… C’est ce premier et ce dernier point qui m’intéressent en particulier.
Lire également Des racines, tubercules et des mets… gastronomiques !

Bon pour quoi ?
Le curcuma est réputé pour résoudre les problèmes intestinaux, désinfecter, améliorer la cicatrisation des plaies. La médecine ayurvédique indienne lui reconnaît de puissantes propriétés antiseptiques. Aux États-Unis, la curcumine (ce qui donne la couleur jaune au rhizome) a été étudiée pour ses effets dans les traitements de la maladie d’Alzheimer, du psoriasis et du cancer. Je l’ai effectivement lu il y a 3 ans déjà dans l’ouvrage Anticancer du Dr David Servan-Schreiber qui vient de sortir une réédition actualisée fort intéressante.
Mieux encore, le poivre noir ou plutôt la pipérine, l’ingrédient piquant permettrait d’améliorer les effets de la curcumine. Elle entre désormais dans la composition de préparations alimentaires comme la moutarde, les sauces, les glaces, etc, sous le nom de E100.

Recette de riz au lait « curcumisé »
Dans « Curcuma en cuisine » je vous recommande cette recette complètement végétale très tonique et gustative de par l’ajout de dés de gingembre confit.
Ingrédient (6 pers.) : 1 litre de lait de riz à la vanille (ou de soja vanille), 50 g de dés de gingembre confit, 150 g de riz blanc, 1 c. à café de curcuma en poudre, 3 c. à soupe de sirop d’agave.
Préparation : Je coupe les dés de gingembre en petits morceaux, rince le riz et le fait cuire avec le gingembre à petit feu pendant 30 à 45 minutes dans le lait de riz (dont j’ai réservé un verre que j’ajoute en fin de cuisson, feu éteint. Puis je délaye le curcuma e le sirop d’agave et le sert dans des verrines.
Mon conseil : C’est un beau dessert exotique mais également un super petit-déjeuner tonique.

« Curcuma en cuisine » par Gatrance Leureux, photographies de Fabrice Subiros, Éditions La Plage. Voir le site de l’éditeur : www.laplage.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire