Décoration non toxique

avatar

le 5 mars 2010

Je passe au vert


© D.R.

C’est le printemps de la maison. Haro sur le papier peint et les peintures murales écologiques pour mieux respirer.

On ne se méfie pas du papier peint, souvent recouvert d’un film vinylique ou plastique pour être plus facile d’entretien, tandis que les colles intègrent des solvants chimiques. Quant aux peintures murales, elles sont gorgées de substances dangereuses pour la plupart déclarées cancérigènes, certains solvants peuvent même provoquer des crises d’asthme, des allergies, des troubles nerveux et divers symptômes de type grippal. Aussi, est-il préférable de traquer les étiquettes et repérer les composés organiques volatiles (COV), résines, pigments, additifs, agents anti-mousse, désodorisants, stabilisateurs et conservateurs. Sans parler des moquettes constituées de 80 % de nylon et de 20 % de plastique, qui renferment des solvants comme le toluène, le xylène ou le benzène qui est cancérigène. Pas mieux les moquettes en laine souvent traitées contre les mites au perméthrine sans parler de la sous-couche en latex renfermant du styrène aux émanations toxiques.
Toutes ces substances chimiques polluent l’air, et les enfants comme les animaux sont les premières victimes de leurs effets en raison de leur petite taille. Ajoutons à cela les polluants rapportés de l’extérieur sur les semelles de chaussures et les pattes. Sans oublier les nombreux résidus inhérents au mode de vie et qui attirent les acariens.

Des murs plus sains
Deux alternatives saines, champêtres et écologiques arrivent en rayon.
Le lé donne le la
Le papier peint nous revient (à condition d’avoir le courage et de savoir le poser), et en plus il joue la carte verte : ambiance nature avec des motifs végétaux ou pour les addicts, carrément écologique. Et c’est la toile de Jouy qui donne le la du lé « vert » avec notamment ce papier peint très contemporain « Urban Cage » imprimé sur du papier issu de bois FSC (label du Forest Standard Council, organisme à but non lucratif qui veille à ce que les forêts soient gérées de façon responsable) avec de l’encre à base d’eau sans solvant. Chaque rouleau est emballé dans un matériel compostable issu du maïs.
De jolies peintures respirables
Non seulement j’adore les 128 coloris de peintures anglaises de la collection Little Greene mais en plus, non toxiques, ces peintures ont reçu la « Norme Jouets » ce qui me permet de recoloriser les chambres d’enfants sainement, du sol au plafond, des petits meubles aux jouets en bois.
Et qui peut le plus peut le moins, je peux évidemment les utiliser partout dans la maison puisqu’il y a aussi bien des peintures acryliques mates qu’acryliques satinées.

Lire également Polluée ma maison et bénéfiques les plantes dépolluantes.

• 19,90 € le rouleau de papier (10,05 x 0,52 m), Leroy Merlin En vente dans les grandes surfaces de bricolage Leroy Merlin, www.leroymerlin.fr
• De 29€ à 36€ le litre de peinture, Little Greene : 197 rue de Vaugirard, Paris 15e. Tél. : 01 42 73 60 81, www.thelittlegreene.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Avis-deco
    Jeudi 11 mars 2010 à 12:53

    Merci pour toutes ses informations intéressantes! Il est vrai que nous ne pensons pas toujours à ce que contiennent les peintures que nous utilisons… Je vais bientôt repeindre une table alors pourquoi pas utiliser une peinture non toxique ?

Laissez un commentaire