Polluée ma maison ?

avatar

le 3 novembre 2008

Je passe au vert


© Botanic

Je me crois à l’abri chez moi ! Erreur fatale.

L’air intérieur respiré plus de 14 h par jour peut-être plus pollué que l’air de la rue. Même dans ma maison soignée avec amour, dans mon bureau rangé minutieusement, les substances toxiques accumulées peuvent être de 200 à 500 fois plus importantes qu’à l’air libre et peuvent mettre en danger ma santé et celle de ma famille.
De pernicieux polluants
Ça va des bois agglomérés contenant des résines et des colles dispersant le formaldéhyde, que l’on retrouve aussi dans les colles des moquettes et les mousses d’isolation. Aux peintures et vernis avec trichloroéthylène, toluène ou benzène, et méfiance, aux produits d’entretien chargés en ammoniac. S’ajoutent à cela les gaz de combustion comme le monoxyde de carbone qui émane des appareils de chauffage. Résultats, j’ai les yeux qui picotent, je souffre de problèmes respiratoires, de maux de tête, nausées ou léthargies. Sinistre tableau de mon sweet home ! 3 attitudes à adopter.
Les plantes vertes dépolluantes

Je dispose des plantes dans la maison, car elles filtrent et purifient l’air et produisent de l’oxygène. En respirant par leurs feuilles, elles absorbent les substances toxiques de l’atmosphère, les digèrent et les transforment en acides aminés et en sucres qu’elles utilisent comme éléments nutritifs. Rassasiées, elles les conduisent vers leurs racines pour qu’elles soient éliminées ensuite par les micro-organismes du substrat, d’où la nécessité de bien l’aérer et de l’humidifier. Attention, la nuit les plantes consomment de l’oxygène et dégagent de l’azote dans l’atmosphère, aussi mieux vaut ne pas en mettre dans les chambres.
Les purificateurs d’air
Je m’équipe de ioniseurs purificateurs d’air pour pallier l’aération et la ventilation insuffisantes pour éliminer la pollution de l’air intérieur. Grâce aux ions négatifs que génère l’appareil posé dans un coin de la chambre (250 000 par cm3), les particules et micro-oganismes sont piégés et l’air assaini.
Les produits d’entretien ménager
Je me mets aux produits d’entretien ménagers écologiques, meilleur pour ma santé et pour mon environnement, sachant que tous les produits chimiques (phosphates, enzymes et agents blanchissants hautement toxiques) vont se déverser dans les océans, lacs et rivières, dans lesquels j’aime tant me baigner.
Lire également 4 plantes dépolluantes et Attitude dépolluante

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire