Check-list randonnée

avatar

le 6 août 2010

Je m’active


© Gore-Tex

Je pars en randonner en montagne la journée comme 2 jours… 13 points à checker pour en profiter sans endurer de soucis.

Comme 52 % des Français j’adore marcher et qui plus est en montagne, où l’air est bon à respirer et où je renouvelle mes globules rouges en 3 jours, fin prête à redémarrer ensuite au quart de tour.
Mais randonner en forêt de Fontainebleau comme en montagne, ça se prépare un minimum, me rappelle mon ami Édouard Frignet de chez Gore-Tex, Dame Météo étant des plus capricieuses, Voui…

Check-list en 13 points
Avant de partir le nez au vent, je vérifie si j’ai tout ce qu’il me faut tant sur le plan confort que sécurité.
1. En juillet nous avons fait ensemble notre sac à dos, adaptant son poids à la durée de la randonnée. Passons à la tenue.
2. Une parka polyvalente légère, l’idéal en Windstopper Soft Shell, une matière stretch coupe-vent et déperlante qui protège des pluies fines (en photo : veste Norrona de 260g, existe en version homme et femme, 249 €), mais si l’orage est annoncé, je prends plutôt ma bonne parka en Gore-Tex. L’été les modèles sont plus légers que les versions hivernales. En Gore-tex Paclite, une veste ne pèse que 306g et se roule dans le sac quand le soleil brille. Pour connaître les vertus de la membrane Gore-Tex je relis l’article Je me sens libre comme l’air.
3. 1 à 2 tee-shirts respirants, c’est-à-dire « climatisés » et non en coton à effet « buvard » et mettant du temps à sécher, bref pour éviter de prendre froid.
4. Idéal le pantalon transformable en short, et en laminé Winstopper Soft Shell, il se rira des averses. Maintenant si la météo est menaçante, je prends un pantalon de pluie plus épais et imperméable en Gore-Tex.
5. Deux paires de chaussettes également climatisées en rechange. Ben oui si j’ai des chaussures imper-respirantes c’est pour que la transpiration dégage à l’extérieur donc pour cela il faut une maille tricotée intelligemment qui aide au transfert d’humidité, capito ?
6. Des chaussures de marche imperméables et respirantes, pièces maîtresse de toute randonnée pour aller au bout de l’effort sans s’user. Donc j’investis une fois pour toute dans un modèle étanche et durable, dont je me sers d’ailleurs l’hiver en après-ski (en photo : Cosmic 4D GTX de Salomon, 200 €, du 40 au 48). Pour me reposer à l’étape et pour le soir au refuge, j’emporte des sandales de marche ou des tongs.
7. Un sac de toilette avec le strict minimum, surtout une trousse premiers soins (pansements anti-ampoule, éosine, bande à strapping pour entorse).
8. Mon appareil photo et mon téléphone portable avec numéros d’urgence et je n’oublies pas mon chargeur solaire de poche sinon il sett à quoi le mobile ?
9. Une gourde. Pas mal la gourde à purificateur intégré. comme ça je ne suis jamais à court d’eau. Bon faut en trouver un… de cours d’eau !
10. Les cartes IGN et la boussole (voici le mode d’emploi de la boussole les copines), mon GPS à moins que ma montre de sport n’en soit équipée.
11. Un peu d’argent liquide, mes papiers d’identité, et ma carte du C.A.F. pour dormir dans un refuge, le tout rangé dans une poche étanche.
12. De la crème solaire, bio de préférence, des lunettes de soleil, surtout en altitude, et une casquette de brousse qui couvre la nuque évitant le coup de soleil douloureux… et disgracieux.
13. Et éventuellement des bâtons télescopiques de marche pour m’aider à garder l’équilibre dans les descentes et soulager mes genoux.

Bonne randonnée les copines et au retour n’oubliez pas de faire un peu de stretching et de boire de l’eau pour limiter les courbatures.

Plus d’informations sur les matières auprès de Gore-Tex, Tél. : 0800 096 096.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire