Aïe j’ai mes règles

avatar

le 8 juin 2010

Je prends soin de moi


© D.R., Joyce Benoist

Le syndrome prémenstruel prend chez certaines d’entre nous un caractère dramatique qui peut virer au drame diplomatique, dixit les copains !

70 % des femmes souffrent de divers maux dans la deuxième partie de leur cycle menstruel et ce, à des degrés divers, de la gêne passagère à l’inconfort sévère justifiant des changements dans la vie quotidienne : repos, prise de médicaments, mauvaise relation avec l’entourage, parfois même l’arrêt de travail.

Des solutions naturelles
On peut évidemment se gaver d’anti-inflammatoires mais si ça soulage physiquement ça ne modère pas l’humeur. Karine Ravier-Wrobel, praticienne de santé et naturopathe à Paris aborde la question dans son ouvrage « Le Syndrome prémenstruel » en apportant des solutions naturelles, celles mises en pratique depuis l’Antiquité et celles issues de recherches modernes (régimes alimentaires, pratiques sportives, gestion du stress).
Ça va des conseils basiques comme boire de l’eau pour activer la circulation dans le corps et brasser « les humeurs », éviter le sel, les sucres rapides, les graisses, la caféine et le coca, l’alcool et le tabac (un petit régime mensuel, idéalement végétarien, ça fait pas de mal), à se supplémenter en vitamines, minéraux et oligo-éléments nécessaire à une bonne « traversée » de la période menstruelle, et aux bienfait du massage et de l’auto-massage aux huiles essentielles, du yoga, de la respiration et de la méditation (un anti-douleur ?) et jusqu’aux tisanes indiquées contre les douleurs abdominales, telle la camomille, autant de sujets Jemesensbien !

Mon expérience de femme
Personnellement, j’ai remédié à ces divers maux en me supplémentant en fer (en poudre pour une meilleure digestion) et en magnésium, quelques jours avant la venue des règles et pendant, ce qui m’évite une humeur yoyo voir lionnesque, et diminue de beaucoup fatigue et douleur, n’hésitant pas à m’auto-masser le ventre avec de l’huile essentielle d’Estragon, de Cyprès ou de Souci mélangée dans de l’huile de massage à l’Arnica (Weleda).
Autre remède efficace que je viens de tester, sur moi et sur ma fille pour laquelle j’évite au maximum les médicaments anti-inflammatoires : les Fleurs de Bach. Je mélange dans la paume de ma main une noix de crème « Urgences » avec 4 gouttes d’Élixir « Urgences » et 4 gouttes d’Élixir « Femme » et je m’en masse le ventre. Je peux également mettre, seulement ou en plus, les gouttes dans un verre d’eau.

Des règles écolo !
Je ne sais si ça va faire un carton, mais je vous la présente tout de même car c’est dans l’air du temps, les règles du jeu changent…  La coupelle menstruelle Lunacopine se pose là comme une alternative aux serviettes périodiques et aux tampons hygiéniques, soit 1 700 000 jetés chaque année !
Au départ c’est surprenant, un peu rétrograde, le concept de la coupelle menstruelle que l’on insère dans le vagin de la même façon qu’un tampon. Par sa forme et sa souplesse, elle évite les fuites et protèges des odeurs. On la vide, la rince et la remet en place, et de temps en temps on la stérilise. Douce, elle est en 100 % silicone chirurgical ne contenant pas d’agent blanchissant, ni de parfum et n’asséchant pas le vagin. Il s’agit d’une alternative écologique, car elle ne produit pas de déchets, au contraire elle évite la production de 12 000 protections périodiques types tampons ou serviettes, et il en suffit de 2 à 6 pour toute la vie (bien entretenue une Lunacopine dure 10 ans), donc représentant une économie de plus de 2000€.
Bon, la première qui la teste, nous fait ses commentaires, SVP !

« Le Syndrome prémenstruel », 4,90 €, Éditions Jouvence. En librairie.
LunaCopine Diana, 28 € (2 tailles disponibles), en vente en magasins Bio et spécialisés, et sur le site : www.bivea.fr
Fleurs de Bach : en vente chez Fleurs, Essences et Harmonie, www.lesfleursdebach.com
Weleda : en vente en pharmacie et parapharmacie, dans les magasins bio et à l’Espace Weleda, www.weleda.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

7 commentaires

  1. avatar Beatrice Froment
    Jeudi 10 juin 2010 à 13:25

    Tu nous auras tout fait ! Les tests en tout genre, les vacances étonnantes, les massages au choco et je ne sais pas quoi encore mais là, tu viens de gagner de nouveaux galons de la femme qui n’a peur de rien… la Lunocopine !! Rien que le nom est un concept. Tu m’as fait mourir de rire, et rien que pour ça, je suis sûre que ton mag va faire le tour du monde, parce que moi j’ai pas fini d’en parler dans les dîners !! Bon appétit à mes futurs convives….

    je t’embrasse fort et continue à dénicher de tes trouvailles, il n’y a que toi pour faire ça ! Je t’embrasse fort,
    Béa.

  2. avatar Joyce Benoist
    Vendredi 11 juin 2010 à 10:11

    Concernant La lunacopine, toute la rédaction va devoir tester, on est plus à ça près hein les copines!
    Bon je vous fais un retour très vite mais là c’est pas la bonne période va falloir patienter
    Joyce Benoist

  3. avatar Peachy
    Jeudi 17 juin 2010 à 15:18

    Bonjour ! j’utilise la coupe menstruelle , qui malheureusement ne véhicule pas une image trés sympathique. La pub est mauvaise et on pourrait prendre ça pour une éniéme solution écolo barbante et contraignante. Alors que la coupe accumule les Plus , et pour ma part ne possède qu’un bémol.

    Les plus :
    + Ecolo ! déja on évite de tuer les dauphins avec nos serviette en platisque et nos kilos de tampons déversés n’importe où
    + Economique : durée de vie 10 ans , a toutes ces boites de tampons économisééées
    + Hygiénique : et oui c’est en silicione chirurgical , aucun syndrome de choc toxique constaté ( contrairement au tampon) développement des bactéries trés limité , donc :
    + Durée , et oui fini les délais de 8h maximum , on peut faire la grasse mat’ tranquille sans se soucier de quand on a mis sa coupe , la seule limite c’est la capacité de la coupe ( sinon ça déborde évidemment)
    + La coupe peut donc se mettre quand on sait que nos régles vont arriver « en prévention » , aucun probléme car Pas de soucis de bactérie et pas d’assechement.
    + Comme la coupe se porte toute la journée sans probléme , on ne la lave que une fois rentré chez soit ! Pas question de la laver au bureau ! xD et finit les soucis de changement de tampon a midi !
    + On ne la sent pas une fois mise , comme un tampon.

    Le moins :
    Bon le bémol c’est que pour la mettre en place ça nécessite un origami étrange et certes pas super pratique. Mais on prend le coup de main assez vite aprés quelques tentatives approximatives ^__^

  4. avatar Cécile
    Mercredi 23 juin 2010 à 16:19

    Bonjour,

    Merci pour ces conseils anti SPM… Malheureusement, rien pour les migraines ? Moi qui pensais trouver mon bonheur
    En tout cas ravie de lire que vous recommandez la cup. Il n’existe pas que la Luna, à chacune de trouver la sienne (différentes, tailles, modèles, couleurs existent, le marché est très développé). En tant qu’utilisatrice depuis presque 3 ans, je peux faire un bon bilan des avantages et inconvénients :
    + : le confort. La texture est douce et n’assèche pas l’intérieur. En prime, pas de ficelle qui dépasse de la culotte !!
    + : la discrétion. Pour celles qui comme moi doivent changer de tampon toutes les 4h… Plus besoin d’en avoir 5 dans le sac « au cas où », la cup se suffit à elle même !! Idem pour les départs en vacances ou en weekend
    + : les économies. Non pas que l’aspect écolo qui produit moins de déchet c’est pas important, mais parce qu’une cup c’est en moyenne 30€, pour 5 à 10 ans, donc un coup de 3 à 6€/ ans (soit 0.25 à 0.5 €/mois…)
    + : se porte même la nuit tranquillement.
    Mais :
    – : prendre le coup de main pour l’insertion et le retrait
    – : il est inévitable de « voir » le sang (normalement on ne s’en met pas sur les mains avec la pratique) donc il ne faut pas tourner de l’oeil.
    Voilà, j’espère que mon commentaire convaincra certaines d’essayer !!

  5. avatar Sophie
    Mardi 13 juillet 2010 à 17:21

    Un témoignage de + pour vanter la coupe menstruelle (j’ai une Fleurcup mais c’est quasiment la même chose !)

    Que du bonheur ! ça fait presque un an que je l’utilise et parfois, je fais des cauchemars, je rêve que Tampax et compagnie suppriment la coupe et que je doive retourner aux tampons (ahah, je suis grave des fois !)

    Enfin, plus sérieusement, c’est l’invention du siècle ! J’essaye de convaincre le plus de personnes possibles autour de moi (j’ai réussi à convaincre une personne mais c’est mieux que rien), l’idée a besoin de faire son chemin je crois. Personnellement, quand j’en ai entendu parler, c’était sur un forum et deux jours après, j’ai commandé ma Fleurcup sur un coup de tête. Je n’ai jamais regretté ! Et heureusement car je fais de supers économies, j’ai l’impression d’avoir mes règles moins souvent qu’avant (car on a un tel confort que ça passe plus vite), je ne pollue plus avec mes tampons jetés dans les toilettes (honte à moi…je ne préfère pas compter le nombre de tampons que j’ai pu balancer…) et puis franchement, il n’y a que des avantages ! Je ne suis pas spécialement très dégourdie et j’ai réussi à l’insérer du premier coup, pas de soucis là-dessus :) N’hésitez plus les filles, arrêtez de vous em*** avec des protections à trimballer, à changer toutes les 4 heures (comment être stressée alors qu’on passe une belle journée à l’extérieur). Avec la coupe, vous mettez le matin à 8 heures, vous l’enlevez le soir à 20 heures, ça vous laisse le temps de trouver des toilettes :) Voilà, si je suis autant en train de vanter ce produit, c’est parce que pour moi, ça a changé ma vie :)

  6. avatar Univerte
    Lundi 26 juillet 2010 à 17:29

    Totalement d’accord avec toi Sophie, la coupe menstruelle est l’invention du siècle ! Pour ma part, à chaque fois que je passe devant le rayon serviettes/tampons d’un magasin, je ne peux pas m’empêcher de rire doucement et de tirer la langue à ces vilaines protections périodiques qui m’ont fait débourser tellement d’argent et m’ont tellement stressée jusqu’à ce que je connaisse la coupe !

    Tout est tellement plus confortable avec une coupe menstruelle ! Personnellement je n’ai aucun problème pour l’insertion et le retrait, au contraire, je trouve ça plus agréable qu’avec un tampon. Le silicone est doux et glisse bien, contrairement aux tampons qui m’irritaient à l’insertion et au retrait en cas de flux léger. Et quelle tranquillité ! Plus besoin de transporter une armée de tampons et de serviettes dans son sac quand on sort !

    Et quelle discrétion ! Même nue comme un vers, la coupe est parfaitement invisible (pas de vilain fil)

    Je pourrais continuer à m’épancher lyriquement sur le bonheur de cette coupe, qui me donne presque envie d’avoir mes règles plus souvent (enfin… presque !)
    Mais je vous épargne et je vous conseille juste de l’essayer. Je vous jure que vous ne le regretterez pas !

  7. avatar Véronique Geoffroy
    Dimanche 1 août 2010 à 14:52

    Moi aussi Cécile, j’ai des migraines ou plutôt hyper mal aux yeux à me faire un mal de tête de chien quand j’ai mes règles, jusque là je finissais par prendre de l’ibuprofène pour que ça passe, mais à court ces vacances, je viens de tester l’Élixir « Urgences » des Fleurs de Bach en gouttes (4-5) que j’ai bu dans un fond d’eau et à mon grand étonnement ça a passé en un quart d’heure, sauvée !
    Du coup j’ai complété l’article, regarde
    bien à toi
    Véronique

Laissez un commentaire