Dresscode Homme 2010

avatar

le 9 juin 2010

J'en ai trop envie


© D.R.

Le costume est une pièce essentielle du vestiaire masculin, tout l’art est de le rendre sien.

Le costume revêt diverses allures, tous les hommes n’ayant pas la même approche. Pour certains, il représente un code vestimentaire social et doit être techniquement parfait, pour d’autres le jeu des détails prime, discrets ils doivent néanmoins être audacieux, quant le costume n’est pas l’expression de leur image forcément de marque, observe le trio de NeoMundo, nouvelle marque de costumes pour homme qui changent de l’ordinaire.

Mon Jules en mode 2010
À quoi il ressemble ? j’ai l’impression que l’homme s’habille toujours pareil, mais non ! La mode masculine varie aussi. Il y a eu les années dandy, les années zazou, les années disco et les années grunge, du moins pour les plus originaux d’entre eux, les autres ne quittant pas le sempiternel « costard »… Il semblerait que les années 10 soient bien parties pour changer la donne, car l’homme moderne voit son goût s’affirmer et les opportunités de se vêtir évoluer. Déçu par les prétendues bonnes affaires d’Internet qui proposent des produits de marques mais n’en ont gardé que le nom, il ne se laisse plus guider par la publicité à gros moyens financiers, l’incitant a acheter sur un seul nom des vêtements de qualité discutable. L’homme sait reconnaître un vêtement qui lui va et sait où trouver les pièces de qualité, reconnaissables au premier coup d’œil.

Le trio NeoMundo
Notre nouvel homme est entre les mains de deux hommes et une femme, NéoMundo : Rémy Lenoy, quatrième génération d’une famille de tisseurs , Rosalino Terrana, tailleur de métier et « grand Monsieur » de l’industrie du prêt-à-porter masculin qui a travaillé avec les plus grand noms du haut de gamme masculin (Canali, Yves Saint Laurent, Kenzo), et Inès Balaguer, ancienne de l’École Nationale des Beaux Arts et conseil en design et marketing. Trois personnalités aux trois parcours différents et parfaitement complémentaires qui se targuent de proposer des vêtements exclusifs, dans des matières de haute qualité, riches de détails subtils qui font toute la personnalité du costume et de l’homme qui le porte.
Par exemple, les dessous de col sont en feutre laine de couleur vivre et les doublures affichent de la fantaisie, les boutonnières sont en diagonales et celles des bas de manches sont ouvertes, les boutons sont gravés… et Jules peut très bien demander le détail qui « tue », à chacun son costume et son chic !

Tiens c’est une bonne idée pour la fête des pères !

NeoMundo : showroom au 99 rue du Faubourg Saint-Martin, Paris 10e. Et en vente sur le site : www.neomundo.eu
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire