Je me mets à la boxe

avatar

le 16 novembre 2009

Je m’active


© Joyce Benoist

Besoin urgent de me défouler. Vive la boxe française !

Rien à voir avec la boxe anglaise plutôt sanguinaire, ce sport de contact ultra-complet, est taillé sur mesure pour nous les femmes. Complet, le cours comprend un échauffement rappelant la gestuelle, des exercices techniques, des assauts puis des étirements, disons qu’il s’agit d’une gym particulièrement active et qui sait se révèlera-t-elle utile un jour si je me fais attaquer.
Késako ? Il ne s’agit pas de « combat » agressif, de prendre des risques et de me retrouver défigurée, non il s’agit d’« assaut », rencontres amicales pour amateurs, le but étant de toucher l’adversaire des pieds et des poings et non de le mettre chaos à terre.
Avantages : Parfaite pour évacuer les tensions accumulées, la boxe apporte de l’assurance et apprend à observer et écouter l’autre pour mieux se protéger.
Côté forme, elle affine et tonifie les muscles du corps (taille, poitrine, épaules, bras, cuisses et fessiers) et renforce le système cardio-vasculaire.
L’équipement : Pour débuter, une paire de baskets suffit, ainsi qu’un protège-dents (obligatoire) et un casque (si on veut). Les gants sont prêtés. Si on persévère, autant avoir ses propres gants et des chaussures de boxe.
Pour trouver un club où pratiquer, contacter la Fédération Française de Boxe Française : www.ffsavate.com
À lire : « Bien comprendre la savate-Boxe française pour mieux l’enseigner » par Christian Lalès, ainsi que « La préparation physique en Savate Boxe Française » par Victor Sebastiao et encore « L’essentiel de la boxe française » par Franck Mezaache et Stéphane Bouquet, Éditions Chiron. En librairie.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire