Le vibromasseur signe d’hygiène ?

avatar

le 16 août 2009

Je prends soin de moi


© Cédric Porchez

Un article lu dans SecondSexe.com. Ça prête à réflexion, les filles !

La très sérieuse université américaine Indiana University vient de publier une étude sur l’usage du vibromasseur aux États-Unis. Si la précédente étude, qui remonte aux années 90, faisait état de 17% d’américaines qui possédait un vibromasseur, les nouveaux chiffres sont significativement plus élevés puisqu’on passe à 53%. Il faut dire qu’en 15 ans, les vibromasseurs sont passés de nulle part (hormis les sexshops traditionnels où peu de ménagères font leurs emplettes) à partout : magasins en ligne, boutiques pour femmes, grands magasins, etc. 60% des femmes entre 23 et 44 ans en ont utilisé un au moins une fois, alors que le chiffre tombe à 33% pour les 18-22 ans.
Mais ce que cette étude révèle de vraiment étonnant c’est que les femmes qui ont des vibromasseurs sont beaucoup plus nombreuses que les autres à rendre une visite annuelle à leur gynécologue. De là, à penser que le vibromasseur est en train de devenir, comme la brosse à dent, un signe d’hygiène corporelle… Lire SecondSexe le magazine du plaisir féminin.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar nanou
    Vendredi 12 mars 2010 à 12:12

    La gamme des vibromasseurs vendue par Neoplaisir s’est enrichie récemment d’un sextoy Fun factory de grande dimension, The boss. Haut de 21,6 cm et large de 4 cm, il s’agit d’un sextoy en silicone, fonctionnant à piles et muni du système Turbobooster qui amplifie considérablement les vibrations

Laissez un commentaire