Enceinte, massage des seins

avatar

le 25 mai 2009

Je prends soin de moi


© Weleda - croquis Joyce Benoist

Ma poitrine se fait lourde et douloureuse. Auto-massage bien-être…

Tout changement hormonal dans la vie de la femme a un retentissement au niveau des seins. Ainsi pendant la grossesse, la glande mammaire augmente de volume sous l’effet des œstrogènes et de la progestérone sécrétés par l’ovaire et le placenta. Ils deviennent lourds, plus fermes et plus sensibles. Et les mamelons augmentent et se colorent davantage, car le derme s’épaissit pour se préparer aux succions de bébé.
Y remédier
Facteur de beauté, l’auto-massage permet de libérer les tensions parfois douloureuses des seins. Pratiqué régulièrement (plusieurs fois par jour si le besoin s’en fait sentir), le massage améliore l’élasticité et la tonicité de la peau et prévient l’apparition de vergetures. Pendant l’allaitement, certains gestes simples désengorgent les seins congestionnés et favorisent l’éjection de lait.
Effectuer le massage avec l’Huile de Massage Vergetures ou un lait corporel  (Weleda), après la douche ou le bain. Lire également Recette anti-vergetures bio.
Comment ? Au cours du 1er trimestre de grossesse, les seins étant particulièrement sensibles, je peux réduire les tensions mammaires et favoriser l’élimination des toxines en stimulant la circulation de la lymphe (également en période d’allaitement).
Mouvement. Je masse des 2 mains (avec les 8 doigts, sans les pouces) le sternum entre mes seins en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, tout en respirant 2 à 3 fois lentement et profondément par la bouche.
Puis je croise les mains et les glisse jusque sous les aisselles, les pouces se plaçant à l’avant vers les clavicules. Et je forme des cercles sous l’aisselle en appuyant en montant vers l’aisselle, et en relâchant en descendant. Ça masse les ganglions lymphatiques favorisant le relâchement des tensions mammaires.
Pour drainer la lymphe, je place la main à plat sous le sein et dessiner le symbole de l’infini (un 8 couché) englobant les 2 seins, en massant autour des deux seins, particulièrement bénéfique en cas de soins congestifs douloureux.
Pour le pompage, je pose les deux mains l’une sur l’autre bien à plat sur le sein, paume sur l’auréole. Et j’exerce une pression douce et ferme pour aplatir le sein puis le remonter ainsi pressé vers le cou et le relâche en douceur.
Exercices conseillés par Valérie Huyard-Supper (Weleda).

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire