Finie la culotte de cheval

avatar

le 1 juin 2009

Je prends soin de moi


© Stéphane de Bourgies

J’ai testé la MLS, dégraissage express. À votre beauté les copines !

Je vous ai parlé cet hiver de la MorphoLipoSculpture, méthode d’amincissement médicale sans bistouri, qu’avait pratiqué deux copines ravies. Ça m’a turlupiné d’y passer pour me débarrasser de cette fichue cellulite féminine, la bonne vielle graisse stockée bien profond qu’aucun régime ni jogging ne parvient à éliminer. Dans deux mois, les vacances, juste le temps de me refaire la silhouette.
Rendez-vous pris
De la culotte de souris m’assène le Dr Gilbert Assuied, médecin esthétique. Habituellement, les patientes arrivent avec leurs kilos en trop, renchérit-il, elles commencent par suivre un régime et apprennent à rééquilibrer leur alimentation, reprennent l’exercice et ensuite j’uniformise leur silhouette avec la « MLS ». Bon, moi je viens pour les finitions, alors finissons-en !
Le premier rendez-vous est important, le médecin me met en confiance et vient à bout de mes dernières réticences et craintes (je l’avoue). Il prend les photos (vous savez les avant/après archi moches), mesure le tour de cuisse et évalue le taux de graisse par impédancemétrie, pose les questions médicales de rigueur et établit l’ordonnance (une crème anesthésiante, un collant de contention et de l’Arnica pour l’après).
Le jour J, opération cellulite toute !
Le Dr Assuied dessine au feutre un halo sur la « culotte de souris », non je ne suis pas dans « Les Bronzés » mais dans un cabinet d’esthétique médicale, l’artiste est en blouse bleu, bonnet et masque chirurgicaux. Il me fait 2 piqûres anesthésiantes de chaque côté complétées par de la cryothérapie également anesthésiante. Et il se saisit de son tournevis (non je rigole les copines), du Sonotrode avec lequel il m’injecte le liquide hipoosmolaire (de l’eau et du sérum physiologique pour éviter que la peau ne se nécrose) qui rentre dans les cellules, les gonfle au point de les faire éclater, libérant un liquide huileux blanc-orangé qui sont les triglycérides, graisses de réserve. Certes, on en a besoin, mais elles ont le défaut de se localiser sur les endroits génétiques et hormonaux, comme la culotte de cheval, très peu accessibles aux régimes même draconiens. Le docteur infiltre la zone (tracée au feutre) en éventail, me voilà réduite à l’état de passoire, je sens des petits pics, guère plus, je me détends ce n’est que ça. Quoique… Voilà qu’il se met à casser le gras, à triturer les points fibreux (les vilains qui donnent l’aspect cellulite et peau d’orange), s’acharnant dans tous les sens, je sens mais heureusement zéro douleur, et vu le bruit que ça fait j’ai eu raison de venir. Là, je sens la graisse qui coule le long de ma cuisse, je respire un bon coup (restait un peu de stress). Idem l’autre cuisse et vas-y que j’te triture, ça passe et ça casse tous les points fibreux et mine de rien y en a, sans que ce soit traumatique (merci le liquide hypoosmolaire). Je me sens maintenant engourdie, c’est l’anesthésiant, vaut mieux vu l’acharnement du Dr Assuied et les 300 cl de liquide, qui m’assure-t-il partiront par les voies naturelles et le drainage que je reviens faire dans 3 jours. Et il continue et me presse comme un citron avec les paumes de main pour faire sortir la graisse, et ça coule, ça coule, j’en ai plein les cuisses, mais cette fois-ci dehors !
Ce que j’aime dans le terme MorphoLipoSculpture, c’est le mot sculpture, on enlève ce qui dépasse, on fait des petites corrections m’explique le Dr Assuied en me pressant, malaxant, modelant et la culotte de cheval c’est gratifiant, car il n’y a pas de risque et ça se voit tout de suite, on a de bons résultats sur toutes les zones et la peau est retendue.
C’est presque fini ?
Allez petit nettoyage, un bandage, j’enfile le collant de contention, mon jeans, ça c’est fait ! Euh, je me sens bouffie, engourdie (comme en sortant de chez le dentiste mais du côté des cuisses), j’ai l’impression d’avoir doublée de volume heureusement le miroir me rassure. Il faut que j’attende 15 jours pour que les chairs reprennent leur place et l’œdème s’évacue après ce cassage monumental. C’est pas le tout, faut que je retourne bosser. Sans problème.
Le week-end passé, les cuisses endolories virant au noir heureusement camouflés par le collant de contention, et me gavant de granules homéopathiques d’Arnica (pendant 3 semaines), je retourne me faire faire un drainage au moyen d’un programme de 45 minutes d’électrodes. Et rebelotte en fin de semaine avec un drainage aux ultra-sons. Semaine suivante, on remet un coup d’électrodes et une séance de renforcement musculaire. Ça commence à être joli. Mais va pour une seconde intervention, autant que ce soit impeccable, au point où j’en suis. Y a juste la perspective de porter encore le collant, alors qu’il commence à faire beau, qui me barbe. Ne faut-il pas souffrir pour être belle, et c’est relatif ! 1500 € la culotte de cheval, résultat garanti.
Centre MLS Europe : 23 bis rue de Constantinople, Paris 8e. Tél. : 01 40 08 05 05. Plus d’infos sur la MorphoLipoSculpture.
au Tél. : 0820 821 095.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

11 commentaires

  1. avatar BENCHERIF
    Dimanche 19 décembre 2010 à 21:04

    Je suis intéressée , y a t-il un centre sur Nantes ?

  2. avatar Véronique Geoffroy
    Lundi 20 décembre 2010 à 10:37

    Tu peux appeler à ce numéro pour voir : Tél. : 0820 821 095, http://www.morpholiposculpture.com

  3. avatar Michèle Four
    Dimanche 6 mars 2011 à 11:17

    ma culotte de cheval me convient très bien, car au pire 52 kgs. pour 1,56, cela peut aller et je n’ai pas de prise de tête pour si peu, et quant à ressembler à une tige de bois sec, merci ! je me préfère ainsi avec quelques rondeurs malgré mes 64 ans. Mais existe t-il un moyen de …grandir sans opération ?

  4. avatar Véronique Geoffroy
    Dimanche 6 mars 2011 à 11:45

    Oui Michèle… grandir de l’âme !

  5. avatar Corinne Angot
    Lundi 21 mars 2011 à 18:22

    Des années de régimes, crèmes, massages et autres techniques pour n’obtenir qu’un seul résultat (malheureusement visible et douloureux) la fonte de mon porte monnaie ! En désespoir de cause j’ai tenté la MorphoLipoSculture chez MLS. Résultat ? 4 jours après ma première intervention (2ème et dernière prévue dans 3 semaines) je peux vous dire c’est que c’est tout simplement génial ! Comme m’a dit le chirurgien « dites adieu à vos genoux ! » J’étais perplexe mais je l’avoue pour la première fois depuis 23 ans mes genoux ne sont plus dignes de porter le nom de « poteaux » ! Je suis bluffée !

  6. avatar Audrey B.
    Mardi 12 avril 2011 à 12:31

    Bonjour,
    Je suis également complexée par des genoux disgracieux, et une culotte de cheval qui me suis depuis mon adolescence.
    Auriez-vous des photos avant-après que je m’imagine le résultat ?

  7. avatar Véronique Geoffroy
    Mardi 12 avril 2011 à 12:43

    Pour cela, veuillez prendre contact avec le médecin directement, moi je ne suis que journaliste !, Ses coordonnées sont en fin d’article. Moi j’ai testé les cuisses, une amie le ventre, nous en sommes ravies !

  8. avatar Corinne Angot
    Mercredi 13 avril 2011 à 16:36

    Bonjour Audrey,

    Je n’ai malheureusement pas de photo avant… L’idée de prendre ces genoux en photo alors que que je voulais tant les oublier ne m’a jamais traversée l’esprit… J’aurais du le faire mais j’étais sceptique quant au résultat. Maintenant je regrette car je n’ai plus la possibilité de faire la comparaison. Par contre, même sans photo vous pouvez me croire les robes et jupes que je n’osais plus porter attestent du résultat et les pantalons normaux ne me « scient » plus les jambes ! Un conseil, ne faites pas la même erreur que moi, il est inutile de perdre du temps, de l’argent en testant des solutions approximatives alors que LA solution existe vraiment. Un regret : n’avoir pas connu cette méthode plus tôt……

  9. avatar Véronique Geoffroy
    Vendredi 29 avril 2011 à 13:15

    Suite au décret n°2011-382 de la haute autorité de santé, publié au Journal Officiel le 12 avril 2011, et interdisant la lipolyse en France quelle que soit la technique utilisée, nous sommes dans l’obligation de cesser provisoirement la pratique de la MORPHOLIPOSCULPTURE, qui incluait une lyse adipocytaire par injections de liquide hyposmolaire.
    PERSONNELLEMENT JE N’AI PAS EU A M’EN PLAINDRE BIEN AU CONTRAIRE JE SUIS RAVIE DE L’AVOIR FAIT CAR J’AI PERDU 2 TAILLES ET N’AI PAS REPRIS À CE JOUR, MAIS BON…
    Toutefois, l’alternative à la liposucion subsiste. Nous sommes donc ravis de vous présenter l’adiposculpture, technique médicale de réduction des volumes graisseux localisés.
    Elle consiste en une dissolution biomécanique de la graisse donnant de résultats approchant ceux d’une liposuccion mais sans chirurgie et surtout sans ses inconvénients. Elle se pratique sous anesthésie locale, en ambulatoire (sans hospitalisation).
    Les suites sont simples, sans douleurs, sans risque d’irrégularités de la peau (tôle ondulée) que l’on peut parfois observer après une liposuccion.
    Les résultats sont probants et stables, approchant ceux d’une liposuccion mais « sans chirurgie», et sont visibles en 2 à 3 semaines.
    L’adiposculpture ne nécessite qu’une seule séance. Dans de rares cas une seconde séance peut être nécessaire, elle se fera à un intervalle minimum de 3 semaines.
    Prix : 900€ par zone

  10. avatar Barnier
    Mardi 30 octobre 2012 à 11:24

    Malheureusement j’ai fais une lipo il y a quelques années, et ma culotte de cheval est revenue…….sans parler de la peau qui s’est jamais bien retendue, donc c’est moche maintenant on dirait de la tole ondulée, vraiment je regrette!!

  11. avatar lisag
    Vendredi 24 mai 2013 à 19:30

    j’arrive un peu tard mais … ce qui m’inquiète toujours c’est le réveil des femmes 2 mois avant le maillot de bain. J’en ai eu beaucoup entre les mains (esthe-cosmeto) et il est navrant de voir que malgré la sur-information beaucoup plonge dans la super technique miraculeuse annoncée dans les journaux « féminins ». Il faut bien préciser que lorsqu’un bistouri passe dans le corps, il y aura toujours une réaction après et malheureusement souvent négative. Il faut arrêter de se regarder le nombril et surtout les photos trafiquées des magazines. Cherchez pourquoi votre corps vous envoi des messages et essayez de trouver une solution sans chirurgie.

Laissez un commentaire