Précieux, mes yeux !

avatar

le 22 juin 2009

J'en ai trop envie


© Optic 2000

Comme Laeticia Hallyday, je les protège et ose carrément la star attitude !

Oui les lunettes solaires XXL sont à la mode, mais ce n’est pas qu’un effet de mode. Grande et enveloppante, la monture est d’autant plus protectrice. Après ce n’est qu’une question de design. Laeticia les a voulu « noir c’est noir », couleur de l’élégance, la face entourée de métal brillant, les branches élargies et arborant ses initiales en strass « LH », seule touche scintillante que s’est autorisée la femme de star. Ses lunettes sont équipées de verres solaires dégradés en polycarbonate filtrant 100 % des U.V. de couleur grise, parfaits pour lire sans être ébloui, conduire en toute sécurité et se livrer à toute activité de plein air par temps ensoleillé, okay pour la plage mais pas pour aller crapahuter en montagne. Une édition limitée, normal sinon ça ne serait pas « star » à un prix cependant « fan club » (69 € avec son étui rigide zippé, Optic 2000). En vente dans les 1160 magasins Optic 2000.
Rock’n’roll attitude aussi
Mon Jules n’est pas en reste, il peut très bien adopter le look de rocker en portant les lunettes solaires non moins enveloppantes et protectrices de Johnny Hallyday (ah il était top en concert !) également équipées de verres solaires en polycarbonate 100 % U.V., filtrants de classe 3 adaptés aux fortes luminosités (entre le soleil et les flash des photographes !). Une série limitée à la monture incrustée de « poignards » (79 €, Optic 2000).
À part la jouer star, à quoi servent les lunettes solaires ?
Elles diminuent l’intensité lumineuse trop vive, absorbent les rayons du soleil brûlant les yeux et filtrent d’une manière sélective, en absorbant une grande partie des rayons visibles et des IR, et la quasi-totalité des UV. Ne pas oublier d’en mettre aux enfants à la cornée extrêmement fragile.
Mais pourquoi se méfier du soleil enfin là ?
Les rayons du soleil se composent de trois types de radiations variant selon la saison, le lieu géographique et l’altitude.

1. Les rayons visibles, perçus par l’œil sous l’aspect des couleurs, éblouissent, mais sont les moins nocifs.

2. Les rayons ultraviolets moins visibles dorent la peau (UVA), voire la brûlent (UVB) et enflamment la conjonctive de l’œil occasionnant les yeux rouges voire pire (cécité, affections de la rétine, inflammations ou vieillissement de la cornée, apparition prématurée de la cataracte et de la presbytie).

3. Les rayons infrarouges (IR) dispensent la chaleur du soleil, échauffent, voire brûlent les paupières. Le cristallin devient plus sensible aux UV, la cornée se dessèche et peut entraîner une fatigue visuelle.

4. Sans oublier, la lumière bleue, difficile à focaliser par l’œil, fatigante et principale responsable des phénomènes d’éblouissement et de la mauvaise perception des couleurs entraînant des erreurs d’appréciations.
Lire également Oui au soleil Non aux UV et plus glamour La First Lady attitude

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire