Le livre électronique

avatar

le 31 octobre 2009

J'en ai trop envie


© D.R.

On y coupe pas, la rentrée littéraire se fait high tech…

Plus la peine de déménager la bibliothèque à chaque escapade, avec le Reader Touch Edition de 280g (9,8 mm d’épaisseur), j’ai toujours sous la main un minimum de 350 eBooks à lire (mémoire interne 512 Mo) et avec une extension jusqu’à 13 000 bouquins (Slot Memory Stick et carte SD, 16 Go maximum). Équipé d’une batterie longue durée, il a une autonomie de 6800 pages tournées, soit deux semaines de lectures… à quand les vacances ?
À la page
Il est agréable à lire, son écran 6 pouces haute résolution à navigation tactile étant équipé de la technologie d’encre électronique E-Ink à l’affichage très proche de l’encre sur papier et totalement lisible, même en plein soleil. En plus, je peux varier la taille de la police pour y voir plus clair (quand j’oublie mes lunettes).
Avec le stylet, je peux surligner des passages, prendre des notes, marquer une pages, effectuer une recherche dans un document, et il y a également un clavier virtuel pour une saisie rapide de notes.
Fortiche, il dispose encore d’une visionneuse photo et d’une fonction audio.
Cerise sur le gâteau
Pour son lancement en novembre 2009, Sony s’associe à Numilog (groupe Hachette) et à trois éditeurs pour proposer aux 500 premiers addicts du Reader Touch Edition le téléchargement d’un eBook parmi 3 références majeures de cette rentrée littéraire :
« N’espérez pas vous débarrassez des livres » par Umberto Eco et Jean-Claude Carrière (Éditions Grasset),
« Autre-monde, 2. Malronce » de Maxime Chattam (Éditions Albin Michel),
« Zéro faute. L’orthographe, une passion française » par François de Closets (Éditions Mille et Une Nuits – Fayard).
300 € le PRS-600 Sony. En vente au Sony Style George V, 39, avenue Montaigne, Paris 8e et sur le site de la boutique SonyStyle.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire