Planant, le vol libre

avatar

le 18 août 2008

Je m’active


© Michel Ferrer/Coupe Icare

L’été est propice au vol dans les cieux limpides et réchauffés.

Qui n’a pas rêvé un jour de jouer les Icare sans se brûler les ailes ? Le vol libre permet d’accéder à des horizons à 360° au moyen d’une multitude de disciplines permettant à chacun et quel que soit le niveau, de s’approprier le ciel, les vents et l’espace.
Le vol libre n’est plus un sport de pionniers, il bat tous les records de fréquentation. C’est devenu l’activité aéronautique de loisirs n° 1. Et pour cause, pas besoin d’être un sportif chevronné pour s’élancer dans le vide. Un vol en biplace suffit pour accéder aux sensations de haut vol. Et on peut commencer dès l’âge de 14 ans.
Le rendez-vous des libéristes
À retenir, La Coupe Icare, qui tient lieu le salon des sports aériens en pleine nature grenobloise, où se cotoyent tant les champions internationaux que les pratiquants passionnés et les novices comme moi, qui viennent tater de l’aile. En effet, c’est l’endroit où tester gratuitement les disciplines parapente, deltaphane et montgolfière, et le plus grand magasin à ciel ouvert d’objets volants identifiés, innovants et d’occase. Je reviendrais sur le sujet en septembre. Je projette d’y aller.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire