Tendance, le Slunch

avatar

le 18 août 2008

Je me nourris bien


© D.R.

C’est le goûter du dimanche soir qui se termine en dîner sur le pouce.

Au contraire du «brunch», coutume anglo-saxone , le «slunch», contraction de «supper» et de «lunch», est la dernière tendance culinaire française en vogue cet été.
Tandis que le « brunch » est le premier repas dominical réunissant le petit-déjeuner et déjeuner, le Slunch clôture le week-end, c’est le goûter qui se prolonge en dîner, à pratiquer toutes les soirées d’été.
Le concept

Original, on commence par le sucré puis l’heure tournant, on passe au dîner, léger pour se coucher tôt. Côté intendance, ça tient un peu du mode tapas espagnol ou meze libanais. Il suffit de préparer des petites pâtisseries (madeleines au thé vert, scones) ainsi que des tas de petits plats salés (rillettes de sardines, dip de betteraves, mini salades de pâtes) et de les disposer dans des petits plats individuels, des ramequins, des verrines, et chacun se sert à sa guise. Comme le dit la chanson : « chacun fait, fait, fait, c’qui lui plaît, plaît plaît… » Pour accompagner le slunch, je sers en boisson du vin chaud, du thé et des smoothies.
Je m’y mets
Débutante en la matière, je me fie aux conseils et aux recettes de déjà grandes pratiquantes :
« Slunch » par Pascale Weeks créatrice du blog culinaire C’estmoiquil’aifait.net (6,90 €, Éditions Toquades/First).
« Brunch & Slunch » par Laurence du Tilly et Valérie Duclos (14,90 €, Hachette Pratique)

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire